Rich Harassment


Kristian Segawa - Le retour d'un étudiant... Du côté du personnel.

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 16/07/2018
Personnel


Kristian Segawa

Informations générales


Nom : Segawa
Prénom :Kristian
Âge : 21 ans
Date de naissance : 11/12/1997
Date d'arrivée à Hampton Academy : 03/09/2018 en tant que surveillant, auparavant il était étudiant en animation/graphisme dans cette même académie
Nationalité : Danois
Origine(s) : Japonaise par sa mère, inconnue du côté de son père
Métier : Surveillant
Taille : 1m82
Poids : 68 kg
Orientation sexuelle : Bisexuel
Avatar : Hitomi Ace – Code Breaker


Physique & Caractère


Kristian est un jeune homme plutôt grand et élancé. Ses cheveux de jais sont assez longs, retombant gracieusement lorsqu’il ne les attache pas pour se dégager les yeux. Il a hérité ces derniers de sa mère tandis que son teint blanchâtre lui vient du côté paternel. Nous pouvons très fréquemment voir un sourire fleurir son visage, tandis qu’un air mélancolique prend place lorsqu’il se retrouve dans ses pensées.
C’est un jeune homme joyeux et énergique, ne manquant jamais d’imagination pour distraire son petit frère. Il se remet énormément en question, se demandant toujours s’il fait bien les choses. Il est inquiet à l’idée de mal faire. Sa plus grande peur serait qu’on lui retire à nouveau son petit frère, la seule famille qui lui reste. Il tient à cet enfant comme à la prunelle de ses yeux même si après tout, ce n’est que son demi-frère d’un point de vue génétique. Côté loisir, Kristian se passionne pour le dessin et souhaite transmettre cette passion à travers les nombreuses bande-dessinées et vidéos animés qu’il créé avec son ordinateur et sa tablette graphique. Néanmoins, Kristian craint l’idée de stagner suite à l’arrêt de ses études dans ce domaine. Ce qu’on lui reproche souvent, c’est de ne pas savoir se ménager et se stopper.  Il ne sait pas prendre du temps pour lui depuis qu’il a la garde de Sora.  Kristian a donc tendance à se surmener au détriment de sa santé, de plus, il n’arrive pas à se montrer assez ferme avec son petit frère, cédant assez régulièrement mettant tout ceci sur le compte du traumatisme vécue par le plus jeune.



Histoire



Kristian est né dans une sombre journée froide d’hiver au Danemark. Son teint pâle contrastait énormément avec les petits cheveux noirs qui parsemaient sa tête d’enfant, hérité de sa mère Japonaise tandis que son teint venait de son père. Père qu’il ne connut pas. Pourquoi ? Il ne le sait pas… Il a demandé un jour à sa mère… Elle était si en colère contre cet homme et puis, les larmes versées dans sa chambre firent décider au jeune garçon de ne plus jamais remettre ce sujet sur le tapis. Il devait sûrement être une mauvaise personne… Non ?

Papa… C’est un joli mot. Tous les autres à l’école ont un papa… Pourquoi pas moi ? Doucement je m’approche de ma maman pour la tirer par la manche et attirer son attention.

« Mama… Il est où mon papa à moi ? »

Pourquoi elle ne répond pas à ma question? Et… Pourquoi elle me dispute ? J’ai le droit de savoir… Mais… Pourquoi elle pleure ? Quand elle pleure, c’est qu’elle a mal. Est-ce qu’il a fait mal à maman ? C’est un vilain… Moi, je ne veux pas de papa… Ca rend triste ma maman…


Alors que le jeune garçon eut environ une dizaine d’année, sa mère décida de déménager en Angleterre. Elle disait que ce pays magnifique la faisait rêver. Mais à son arrivée au pays, le jeune garçon comprit que c’était un homme qui la faisait rêver et danser. Et Kristian se comportait comme un véritable petit diable avec lui. Il prenait de la place, trop de place. Et Kristian n’aimait pas ça. Mais un soir, alors que le petit garçon broyait du noir après avoir été disputé par sa maman. L’homme s’est approché et lui a parlé longuement, et non pas comme à un enfant mais comme à un adulte. Kristian se sentit alors honteux de son comportement. Il se promit de faire des efforts et à force de patience, l’adulte s’est créé une place importante dans le cœur de l’enfant, prenant de plus en plus de place tandis que celle de sa mère rétrécissait. Celle-ci se montrait de plus en plus distante avec le petit garçon, le regardant toujours avec tristesse, il était le signe, le fruit d’un passé qu’elle souhaitait oublier. Du moins, c’est ce qu’il ressentait. Elle l’aimait, il le savait, mais il savait que c’était difficile pour sa mère de se confronter aux souvenirs auquel il était rattaché.

Une vraie plaie ce type ! Pourquoi il est toujours derrière mon dos ? Et d’ailleurs pourquoi ma mère me dispute tout le temps ?! C’est pas de ma faute s’il m’énerve. Et d’ailleurs, pourquoi il vient toquer à ma porte et rentre sans que je lui ai dit d’entrer ? C’est le principe d’une porte fermé, non ? Pouvoir refuser l’entrée à quelqu’un se présentant à celle-ci ! Tss… Et voilà qu’il me parle, et de ci et de ça… Puis finalement, ca m’intéresse un peu ce qu’il dit… Et… Doucement, je me sens fondre, mes barrières s’affaissent, j’ai honte de me comporter comme un gamin pourri gâté… Au bout d’un long monologue de mon beau-père, celui-ci se lève et se dirige vers la porte. Je relève mes yeux et je le regarde avant de prononcer quelques mots libérateurs.

« Je… Je suis désolé. »


Kristian était passionné par le dessin, il s’amusait à animer un blog avec ses dessins et ses petites vidéos. Il aimait faire des planches de bande-dessiné qu’il publiait. Néanmoins, il n'a jamais dévoilé son identité sur son blog. Il était un anonyme et il aimait ça. Personne ne connaissait, dans son entourage, l’existence de ce blog. Pas même son beau-père avec qui il était très proche.

Vivement que je sois libéré de ce repas de famille, je dois aller poster ma dernière planche. Mais bordel, qu’est ce que c’est long et ennuyeux… On s’en fiche que la voisine du coin de la rue couche avec le pasteur de je-ne-sais-où ou alors que la fille d’à côté soit enceinte alors qu’elle n’a que 16 ans… C’est fou ce que les ragots attirent ma grand-mère… Alors que je tente de m’éclipser, mon beau-père me forçe à me rassoir et me tend un cadeau. Curieux, je m’empresse alors de déballer pour découvrir une tablette graphique. En un rien de temps, je me niche dans ses bras.

« Merci ! Tu pouvais pas me faire plus plaisir ! »

Si seulement je savais à ce moment-là qu’il avait encore une idée pour me rendre plus heureux… Même si celle-ci n’aboutira jamais.


Un jour, le jeune homme, alors âgé de 14 ans, fut convoqué au salon par son beau-père et sa mère. Ces derniers avaient une importante nouvelle à lui annoncer et la lueur dans les yeux de sa mère lui réchauffa le cœur. Elle était enceinte de son beau-père, et lui… Etait toujours là. Kristian fit un sourire à ses parents. Il était content pour eux mais au fond de lui, il était écoeuré, amer… Cet enfant aura un père à lui alors que le sien n’était plus là… C’était si injuste. Néanmoins, Luka sembla remarquer son mal-être et il le rassura du mieux possible. Il serait toujours là pour lui, il le considérait comme son propre fils. Il l’avait vu grandir, l’avait éduqué, c’était ça le rôle d’un père.

Ma mère est enceinte… ? Mais pourquoi ? Je ne lui suffisais pas ? Je lui rappelais trop mon père ? Voulait elle effacer sa première erreur en faisant un deuxième enfant ? Et puis, il aura un père. C’est pas juste ! La vie est injuste ! Déjà que ma mère s’en fout totalement de moi parce que rien que me voir la rends triste, voilà que celui que je considère comme mon père va avoir son propre enfant et n’en aura plus rien à foutre de moi !! C’est bien le chiffre 3… Pourquoi 4 ? C’est pair, trop vu et revu… Pourquoi il vient me faire chier dans ma chambre ? C’est bon, j’ai compris, t’es heureux, tu vas avoir ton putain de gosse. Pas besoin de me secouer sous le nez ton bonheur apparent. Il s’approche et me prends dans ses bras, délicatement. Comme si j’étais une chose fragile puis voilà qu’il commence à me parler, me rassurer. Je resserre doucement mon emprise et ferme les yeux. Ces mots, je voulais tellement les entendre.

« Cela ne changera rien entre nous, tu es mon fils… Mon fils ainé et je suis content que mon second fils ait un frère comme toi. Je t’aime Kristian, depuis que ta mère nous a présenté. Je suis désolé que tu aies un père absent et je fais tout mon possible pour être un père modèle pour toi. Je t’aime, mon fils. »


Ca y est, Kristian est officiellement devenu grand frère. Lui, qui pensait détester ce futur bébé dût se résigner. Son petit frère était tellement craquant… Et puis, la manière qu’il avait de fixer Kristian gonflait son âme de fierté. Kristian avait toujours aimé dessiner, et à mesure que Sora grandissait, sa passion aussi ainsi que son talent. Il cherchait toujours à s’améliorer pour voir le regard toujours plus émerveillé de l’enfant sur ces dessins et sur les histoires que le plus âgé racontait en faisait bouger les feuilles. Kristian finit alors par trouver sa voie, il allait passer de l’élève boursier à étudiant en graphisme et animation !

Alors que je dessine sur ma tablette un dessin que je dois rendre pour un devoir, des petits pas timides se font entendre derrière moi. Je viens d’avoir 18 ans et mon petit frère entame sa 3ème année de vie. Celui-ci tire sur ma manche pour attirer mon attention.

« Dis dis ! Papa, il veut te voir ! Mais tu montres à moi d’abord ta vidéo sur le chien qui veut devenir un chat! »

Je ne peux m’empêcher de sourire, c’est une petite vidéo sur mon blog que j'ai posté hier. Et allez savoir pourquoi, mon petit frère l’adore et il ne cesse de vouloir la regarder. Je pris Sora pour le poser sur mes genoux et cherche dans mes dossiers ladite vidéo. Celui-ci resta passionné et le regard tourné vers l’écran. A la fin, je me suis dépêché d’aller voir mon beau-père tout en posant mon petit frère dans le salon pour qu’il puisse jouer.

« Tu voulais me voir ?  lui demandais-je curieusement

- Bien sûr, j’ai enfin réussi à récupérer des papiers qui sont très importants pour moi. Et pour toi, je l’espère…»

Je pris doucement les papiers et parcourut du regard l’en-tête et mon cœur explose en lisant ces mots : « Demande d’adoption ». Il souhaite m’adopter… ? Je ne retiens pas très longtemps mes larmes. Je me jette alors dans ses bras. Je suis si heureux qu’il fasse cette démarche pour moi.


Kristian haïssait le temps que mettait l’institution pour régler cette histoire d’adoption. Il voulait pouvoir crier haut et fort que légalement, il avait enfin un père. Il voulait le hurler sur tous les toits, il voulait que tout le monde le sache. Et si seulement… Alors qu’il était en cours, il se fit convoquer chez le directeur. Il ne comprenait pas… Il ne savait pas ce qu’il avait fait de mal. Mais ce rendez-vous allait tout bouleverser dans sa vie.

A l’annonce du surveillant, je me lève et récupère mes affaires devant le regard incrédule de mes camarades. Je ne suis pas quelqu’un qui a souvent des ennuis et encore moins de gros ennuis pour être convoqué. Doucement, je rejoins le bureau du directeur, l’angoisse au ventre. Poliment, je toque et attends l’autorisation. Quand j’entre, le regard du directeur me hante, un regard inquiet, attristé peut-être. En tout cas, je m’assois à son invitation. Puis la bombe tombe et j’entre dans un enfer.

« On vient de m’annoncer l’accident de vos tuteurs et aussi le décès de ces derniers. Nous allons vous conduire chez vous pour vous laisser rejoindre le chevet de votre petit frère. Sachez que nous sommes désolés et que nous sommes là pour vous guider. »

Vous êtes désolé… ? Mais c’est inutile de dire ça ! Qu’avez-vous perdu ? Rien ! Et moi tout ! Je laisse rageusement mes larmes couler sur mes jours… J’ai tout perdu…


Les jours suivants sont compliqués, il doit organiser les deux enterrements et encaisser les difficiles nouvelles qui s’accumulent. La demande d’adoption ne peut plus aboutir maintenant et alors qu’il demandait la garde de son petit frère. On lui retire pour le placer dans une famille d’accueil en attendant que le jeune garçon remplisse différentes conditions pour prétendre à sa garde. Et à 19 ans, c’est compliqué de gérer tout ça. De nombreuses fois, il voulut tout abandonner. A 19 ans, il arrête les études et commence à travailler à droite et à gauche pour faire des économies. Mais il est difficile pour lui de trouver un logement adapté pour lui et son petit frère avec le peu d’argent qu’il gagne, sachant qu’il souhaite faire des économies à côté. Néanmoins, pour maintenir sa tête hors de l’eau, il continue d’alimenter son blog et de mettre des vidéos en ligne. Finalement… Après deux ans de galère, on lui propose un poste de rêve. Devenir surveillant dans son ancien établissement. De plus, là-bas, il aura un logement à disposition qui peut accueillir Sora. A la rentrée 2018, il emménage et deux mois après, toutes les conditions sont réunies et enfin… Son petit frère le rejoint. Il a enfin sa garde mais beaucoup de choses ont changés entre eux. Sora semble avoir énormément souffert et tout le monde reste muet sur son état même le petit. De plus, Kristian n’ayant pas eut le temps de le voir très souvent, les liens entre les deux se sont fragilisés, ce qui n’arrange pas les choses.

J’emmène Sora vers sa chambre remplie de quelques jouets. J’ai mit quelques dessins au mur, il adorait ça petit et j’espérais qu’il se sente un peu comme à la maison. Néanmoins, je n’obtiens aucun sourire, ça me fait du mal.

« Bienvenue chez toi, tu m’as manqué. »

Je regarde Sora qui ne décroche un mot. Il s’approche du mur et attrape un des dessins pour le déchirer.

« C’est nul. C’est pas comme avant ! »

Mon cœur se brise, ça fait mal de le voir ainsi, mais c’est normal… Il est petit, blessé, effrayé. Avec douceur, je m’approche et je le serre dans mes bras, le laissant alors éclater en sanglots. On a beaucoup de chemin à parcourir tous les deux pour affronter le passé.



Vous et le forum

Surnom et âge : Nath et toujours 18 ans bientôt 19 :°
Comment avez-vous connu le forum ? Et bah bonne question
Un petit commentaire ? Blop, jvous love \o/
avatar
InvitéInvité
Bienvenue à cet autre surveillant !
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 03/02/2018
Age : 16
Gamin têtu et fourbe
Léonard De La CroixGamin têtu et fourbe
BIENVENUE ♥️ (encore 8D )




Merci mon Leo ♥️

Ma carte étudiante:
Hampton Academy

de la croix
Léonard, John
15/05/2002
chambre : B-01


classe : YEAR 12 - lang. : fran. - maths - H/G - litt.
club(s) :  équitation




Ancienne signature par Leo, toujours ♥️

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 16/07/2018
Personnel
Merciiiiii ♥️
avatar
InvitéInvité
OH. UN COLLÈGUE. UN DESSINATEUR. UN GARS PROCHE DE SA FAMILLE ET ULTRA PROTECTEUR. UN VOISIN DE PALIER.


MARRY-ME BABY. (ou soyons juste potes, je peux accepter) (nan mais t'inquiète ça me fera rien) (nan nan je le vis pas mal, c'est tout, nan c'est pas une larme sur ma joue c'est la pluie) (ouais la plus par 35°C, c'est un micro-climat voilà)


(Ah, et au fait, tu es validé. Ouais comme ça direct. Ouais on a la validation rapide nous. Ouais ouais.)
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 26/03/2018
Bourgeois
C'est beau la pluie sur ton visage. Trop de la chance d'avoir ton propre micro climat au dessus de toi éè
Moi aussi je veux Surprised

En tout cas... Merciiii ❤️



Carte Etudiante:
Hampton Academy

BLACKWOOD
Adrian
24/07/2004
chambre : B-03
classe : YEAR 10 - Chimie - Eco - Litt - Maths - Sciences - Socio
club(s) :  Football, Informatique





Contenu sponsorisé

La date/heure actuelle est Lun 17 Déc - 1:59
Aube des Mondes