Rich Harassment


avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche


Samedi 23 mars 2019

Aujourd'hui, c'était un jour assez exceptionnel pour la jeune Hayley. Et sans doute une première dans sa vie. Elle n'avait que peu d'amis, voir aucun pour ainsi dire. Enfin, jusqu'à présent... étant donné qu'elle s'était décidée à être un peu plus sociable ces derniers temps, parlant ici et là avec des personnes à qui elle n'aurait sans doute jamais parlé auparavant.

Mais le plus gros tout de même, c'était le geste qui l'avait conduit à la mener là, devant l'entrée de l'école, attendant qu'on la rejoigne. En vérité, stressée comme elle était d'avoir pris cette décision qui lui paraissait maintenant insensée, elle était même arrivée à l'avance. Et cela faisait maintenant quinze bonnes minutes qu'elle poireautait tel un légume contre un pilier du portail. Non, vraiment, elle n'en revenait pas. Elle s'était dit qu'elle allait laisser la folie prendre le relais, mais celle-ci avait pris la décision d'envoyer un message quelques jours plus tôt à Viktor pour lui proposer de l'accompagner ce week-end chez ses parents. Bien sûr, c'était dans l'unique but de lui montrer ses animaux, vu qu'il semblait assez intéresser par ceux-ci.

* Je n'aurai peut-être pas dû finalement. Il va peut-être croire des choses bizarres. Après tout, ça fait pas longtemps que tu apprends à le connaitre. Il risque de trouver bizarre que je l'emmène chez moi... et c'est vrai que ça l'est ! Qu'est-ce qui a bien pu me prendre ?* pensait-elle tandis qu'elle sortait son portable de son sac à main pour voir si Viktor lui avait donné des nouvelles. Au fond de son esprit, une petite voix lui rappelait qu'il l'avait sans doute oublié, comme tout ceux qu'elle avait rencontré dans son ancien lycée. Oubliée. Un terme qui la hantait souvent ces derniers temps quand elle tombait sur un tweet de l'un de ses anciens camarades de classe.

Poussant un soupir, elle se redressa un peu mieux pour marcher de long en large face au portail, continuant de se demander s'il n'avait pas pris peur quand elle lui avait proposé de venir chez elle. Oui, elle se posait bien trop de question, se prenant la tête de manière plus qu'inutile. En tout cas, s'il venait, elle espérait pouvoir passer un bon moment en sa compagnie. Enfin, sans casse au moins.

Codage par Libella sur Graphiorum



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
Les betes sont à l'affiche


Samedi 23 Mars 2019



"Bon, je vais me préparer et j'y vais"


Brossage de dents, douche, matage de vidéos sur son ordinateur en caleçon, habillement, Viktor était fin prêt pour son "rendez-vous" avec Haylay même si techniquement ce n'en était pas un, lui-même le savait. Et puis Viktor aime bien les reptiles, surtout les serpents constricteurs comme les boa les pythons ou son petit chéri, l'anaconda amazonien. Bref, il était assez content de sortir aujourd'hui, lui qui ne va pas souvent en ville.

Habillé du combo personnel veste croisée beige+chemise blanche+cravate beige et lunettes de soleil qu'il appréciait tant. Vous me direz "mais pourquoi s'habille t-il ainsi alors qu'il fait beaucoup de soleil et que c'est légèrement peu commode pour une simple invitation ?". Eh bien notre bon croate vous dirait que de un, le printemps c'est pas l'été et qu'il faut un minimum se couvrir, surtout en Granve-Bretagne (il parait même qu'il y pleut plus qu'en Bretagne)et que de deux, malgré son excentricité, il aime bien s'habiller. Mais revenons à nos moutons. Viktor sortit nonchalamment du bâtiment des dortoirs masculins avec la ferme intention d'honorer ses engagements concernant l'horaire. En effet, c'est un homme ponctuel et par dessus tout, un homme de parole ! Il arriva alors près du portail, remarquant une rouquine  marcher de long en large dudit portail.

"Il semblerait que ce soit elle" pensa Viktor, amusé.

Il marcha alors discrètement vers elle jusqu'à une distance de deux mètres ou il s'arrêta et enleva ses lunettes de soleil en attendant qu'elle le remarque, le tout en lui souriant et en tapotant de façon ostentatoire sa montre comme pour montrer "Je suis à l'heure".



"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche



Elle était stressée, ce qu'elle trouvait d'ailleurs parfaitement ridicule. C'était juste... une connaissance ! Ok, elle avait l'envie de devenir son amie, parce qu'elle le trouvait intéressant. Il avait l'air cultivé, ce genre de chose, et elle aimait ça chez les gens. Elle se souvenait encore de son aparté sur la Croatie alors qu'elle se les gelait faute d'être tombée et bizarrement, elle trouvait ça vraiment amusant.

Marchant ainsi, elle ne remarquait pas tout de suite qu'il était arrivé, pensant un peu trop à des choses futiles. Elle marchait rapidement pour faire des aller et retours, se tournant d'un coup en poussant un soupir en pensant qu'il était en retard. En le voyant, elle ne put s'empêcher de faire un sourire de soulagement.

" Ha bah, je pensais que tu n'arriverais jamais !" s'exclame-t-elle alors, bien qu'elle avait parfaitement remarqué son geste à sa montre. Il avait été bien à l'heure, tandis qu'elle se démenait à marcher dans le vent, sans même s'en rendre compte.

" J'ai appelé un taxi, il ne devrait plus tarder. Alors, tu es en forme aujourd'hui ?" lui demande-tu pour faire la conversation en attendant la voiture. En le voyant, tu avais senti que c'était finalement une bonne idée de l'emmener, même si ça te paraissait quand même bizarre de lui proposer de venir chez toi. Ok, c'était en tout innocence, mais si quelqu'un l'apprenait, qu'est-ce qu'ils s'imagineraient ?

" J'espère que tu n'as rien mangé, Maria nous a préparé la lasagne. Et tu vas vite comprendre à quel point elles font mon bonheur ! Je n'en ai jamais mangé des aussi bonnes de ma vie." explique-t-elle alors, avec un petit air enjoué. Elle espérait que l'idée d'un bon repas lui ferait plaisir alors qu'elle vit le taxi arrivait et se garait juste devant eux. Elle monta dedans et attendit qu'il monte à son tour pour indiquer l'adresse où le chauffeur devait les emmener.

Codage par Libella sur Graphiorum



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
Les betes sont à l'affiche


"Alors comme ça on stresse ? On se sent perturbée ?" s'exclama Viktor avec son emblématique sourire narquois en la regardant marcher dans le vent et bafouiller quelques mots. Comme ça il la trouverait presque mignonne, mais ne nous emballons pas. Il avait beau l'apprécier et la considérer comme une amie ainsi qu'un merveilleux sujet d'étude, ce n'était qu'une simple connaissance qui pouvait, au fur et à mesure des discussions devenir une vraie amie quoiqu'ils ont déjà échangés leurs nums, c'est fort, ça. Et cette sortie était une aubaine, notre stratège y voyait une formidable occasion de resserrer les liens avec cette sympathique petite rouquine mignonne et légèrement maladroite ce qui la rendait encore plus meugnonne !

"Ha bah, je pensais que tu n'arriverais jamais !" s'exclama Haylay, visiblement gênée selon les observations du slave qui répondit d'un calme olympien:

"Si tu as bien lue notre conversation par SMS, je t'ai promis de venir ici à midi pile. Je suis quelqu'un qui tient ses promesses et par dessus tout, de très ponctuel." en tenant ses lunettes et poursuivit par un "J'aimerais fortement que nous installions une relation de confiance entre nous deux, tu n'as pas à stresser comme cela !" en haussant légèrement le ton, toujours de façon calme, nette mais sympathique.

Lorsque celle-ci lui parla du taxis, il hocha la tete d'un air approbateur et à la question de la maladroite sur sa forme, il lui dit, amusé:

"Eh bien si tu me vois marcher d'une façon flegmatique, te charrier sur tes émotions et glisser un peu de sarcasme et d'ironie dans mes réponse, je pense que tu peux deviner que je suis d'une forme éclatante !"


Quoique quand même, Viktor avoue au fond de lui que, même si cette sortie pourrait être une bonne occasion de se rapprocher d'elle, cela pourrait être interprété à tort par...je sais pas, un délégué passant malencontreusement et regardant la scène tout aussi malencontreusement et, de façon des plus malencontreuse posterait sur twitter un fort malencontreux ragot à la con qui pourrait prendre une ampleur démesurée.

Mais Viktor ne devait pas penser à ça, du moins pour le moment. Il écouta attentivement Haylay parler des lasagnes de Maria. Ainsi, Viktor eut une occasion inespérée pour narguer sa compagnonne de route:

"Je ne doute pas que ses lasagnes soient bons, mais la véritable question est : "As-tu mangée d'autres lasagnes que celles de Maria ?" et après un bref silence de sa part et attendant un air irrité de la rouquine, il reprit avec un sourire amusé "C'est bon je te charrie, en route !"

Sur ce, parce que les dames d'abord, il laissa Haylay entrer en première dans le taxi et monta à son tour, coté passager, remettant ses lunettes de soleil pour l'occasion.



"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche


Elle l'écouta attentivement, hochant la tête quand il lui annonça vouloir établir une relation de confiance entre eux et qu'il n'y avait pas de stress à avoir. Hayley aurait bien rigolé sur le mot confiance, faute du peu de personnes à qui elle avait pu faire confiance un jour mais elle se retint. Cela n'aurait pas été très poli pour lui et l'aurait sans doute gêné.

" Chef, Oui Chef !" s'exclama-t-elle alors avant de faire un salut militaire avant d'ajouter " Contente que tu sois dans une forme éclatante, cela te servira à retrouver Rudolph dans son terrarium. C'est un sacré farceur, il aime paraître invisible à nos yeux." explique-t-elle avec un petit sourire au coin des lèvres, songeant déjà à son petit reptile. Quand elle vivait encore chez ses parents, il lui arrivait de passer des heures le nez collé à la vitre du terrarium pour tenter de le repérer. Elle avait toujours aimé ce petit jeu et avait l'impression que le caméléon jouait à cache-cache avec elle, sauf qu'il était bien plus doué que n'importe quel humain.

Le taxi ne tarda pas à arriver tandis que tout deux parlaient des lasagnes de Maria. Quand il lui demanda si elle avait déjà goûté d'autres lasagnes, elle annonça que oui, dans différents restaurants mais qu'aucun n'avait réussi à égaler Maria. " Elle fait elle même la pâte et prends énormément de temps pour la préparer. Mais ça vaut toujours le coup !" ajoute-t-elle alors tandis que le taxi démarre, faisant défiler sous ses yeux les différentes rues de Londres. Elle se sentait un peu moins stressée depuis sont arrivée ici, ce qui n'était pas plus mal d'ailleurs. Le stress qui durait trop longtemps avait l'art de lui filer des douleurs stomacales.

Après une vingtaine de minutes, ils arrivèrent finalement en bas d'un grand immeuble. Ce dernier, tout de blanc, comprenait différents appartements. La famille Taylor avait celui du rez-de-chaussée, avec un grand jardin en prime. La jeune fille sortit du taxi et ouvrit son sac pour récupérer son trousseau de clés auquel était attaché un porte-clé reptile trop classe à ses yeux. Elle déverrouilla la porte et laissa entrer son ami, tout en annonçant qu'ils étaient là à Maria.

" Mes parents sont à l'étranger, on sera tranquille. Bienvenu chez moi !" annonce-t-elle alors en retirant sa veste rouge pour l'accrocher au porte-manteau. Sous cette veste, la rouquine portait un jeans marron et un fin pull couleur pêche. Elle lui fit signe de le suivre dans le grand salon de style moderne, très épuré. A tel point que l'on pouvait tout de suite se rendre compte que le lieu manquait de vie et que l'appartement ne voyait sans doute pas beaucoup de monde. Le long du mur, il y avait les deux terrariums où se cachait les deux animaux de Hayley. " Ils sont là-bas, je te laisse les découvrir, je vais aller dans la cuisine voir où est Maria." s'exclame-t-elle avant de s'enfuir en direction de ce dit-lieu.  


Codage par Libella sur Graphiorum



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
Les bêtes sont à l'affiche

"Oui, oui. En même temps c'est un caméléon, c'est normal qu'il se camoufle dans son environnement" rétorqua t-il l'air pensif en se caressant le menton suite à la prise de parole de son interlocutrice à propos du fait que son cher petit Rudolph aime paraitre invisible aux yeux de sa maitresse et des autres humains.

Entrant dans le taxi à son tour, il écouta toujours attentivement les propos de la rouquine sur les lasagnes de sa gouvernante. Visiblement, elle devait vraiment les aimer pensa Viktor, s'étant confortablement assit à l'arrière du taxis et regardant l'extérieur de Londres. "Je ne sors vraiment pas souvent, pour tout te dire" s'exclama Viktor toujours en observant le mnode extérieur alors que le taxi londonien roulait.

Après 20 minutes à rester pensif et à écouter Haylay quand elle parlait, le taxi arriva près de l'immeuble de blanc de sa son hôte qu'il trouvait un peu sans vie. Il aimait assez bien l'architecture et imaginait différentes façons d'embellir cette structure et de la rendre un peu plus vieillotte. Il entra alors en remerciant Haylay pour l'avoir laissé passer et  acquiesça lorsque celle-ci lui parla de ses parents à l'étranger et retira sa veste croisée qui posa sur le porte-manteau, dévoilant un pantalon de costume noir, une chemise blanche et une cravate beige qui allait avec sa veste croisée puis réhaussa les manches de sa chemise et desserra sa cravate pour paraitre plus décontracté. Après cela, il la suivit alors dans le salon, lui aussi blanc et...légèrement sans vie.
Il voulait la conseiller pour faire embellir l'endroit mais il pensait que ce serait fort indiscret et assez peu poli, Viktor est un homme bien éduqué.

Sous les conseils de la rouquine, il se mit alors en route vers les vivariums, avec l'objectif de trouver le caméléon, le serpent étant légèrement plus visible. Le caméléon trouvé, il se tourna vers la cuisine et demanda en parlant fort s'il pouvait prendre le serpent dans ses mains.



"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche


Dans la cuisine, Hayley avait retrouvé Maria et lui fit un baiser sur la joue pour la saluer. Tu étais contente de pouvoir la voir en chair et en os. Les vidéo-conférences avaient bon être sympathiques et régulières, voir ta nurse et gardienne de tes animaux en face de toi était bien plus amusant.

" Ca sent terriblement bon ! Tu penses que l'on pourra bientôt passer à table ?" lui demande-t-elle avant de s'asseoir sur un coin du long plan de travail pour discuter un peu avant de retourner auprès de Viktor.

" Oui mademoiselle, d'ici une bonne demi-heure elle sera cuite et vous pourrez passer à table. J'allais mettre les couverts, voulez-vous que je serve une boisson particulière ou l'eau suffira ?" demande Maria tandis que la rouquine glisse son doigt dans le bol qui avait sans doute contenu quelque minutes auparavant la sauce bolognaise. Elle l'apporta ensuite à ses lèvres pour la goûter et laissa un soupir de délice s'extirper. " Heu... mettez de l'eau et un soda sur la table, comme ça Viktor pourra choisir ce qu'il préfère." lui répondit-elle avant d'entendre ce dernier lui demander s'il pouvait prendre le serpent. " En parlant du loup..." dit-elle en descendant de son perchoir. " Je vais le rejoindre, je n'aime pas laisser mes invités seuls !" annonce la rouquine avant de retourner en direction du salon.

" Oui tu peux, il adore ça. Mais fais attention, il n'a pas encore eu son repas du jour. Et vu qu'il mange des souris vivantes... sait-on jamais quand il a faim comment il réagit entre nos mains." explique Hayley en s'approchant du terrarium de Rudolph, son caméléon, pour l'ouvrir et le récupérer. " Tu sais qu'il accepte les harnais ? Il faut dire que je lui ai appris dès son plus jeune âge. Comme ça, je peux aller le balader en rue et rester au parc avec lui. Bon il reste la majeure partie du temps sur mon épaule, mais il vaut mieux garder des précautions non ?"

Une fois qu'elle l'eut récupéré et posé sur son épaule, elle ouvrit le terrarium de Charlie et tendit la main pour qu'il lui grimpe dessus avant de le diriger vers Viktor pour qu'il puisse le prendre. " T'as vu comment ses anneaux blancs sont canons. J'adore la façon dont ils se déplacent quand il rampe. " s'exclame-t-elle avec un grand sourire.


Codage par Libella sur Graphiorum



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
Les betes sont à l'affiche


"ok, ok. Je vais faire attention en prenant ton petit prince." s'exclama Viktor, jouant avec le nom de l'espèce de serpent qu'avait Haylay avant de rajouter, regardant son terrarium de plus près, "J'aimerais bien le voir à l'œuvre, si tu vois ce que je veux dire...". En écoutant celle-ci parler du harnais pour son caméléon, il se demanda à quoi servait un harnais pour une bête qui peut être porté et qui est...assez lente. Et ce malgré les explications fort précises de son interlocutrices. Viktor a malgré tout lâché un "Ah ! Intéressant" à la rouquine plus pour meubler qu'autre chose. Il n'avait pas envie de se disputer pour des choses futiles et encore moins de passer pour une personne ne s'intéressant pas au sujet même si sa réplique pouvait porter à confusion. Après tout, il utilise le sarcasme plus souvent qu'il ne le faut et cela peut lui jouer de sacrés tours.

Haylay ayant sortie le serpent de son terrarium et le lui présentant, il ne put qu'acquiescer devant la beauté des anneaux de l'animal, faisant de vifs gestes approbateurs de la tete tout en se tenant le menton et en regardant le reptile de plus près. "Ah et au fait, quel malpolis je suis. Je m'excuse d'avoir oublié de saluer ta gouvernante, promis, quand elle arrivera je le ferais" dit alors Viktor en prenant délicatement Charlie et en le laissant s'enrouler autour de son bras, calmement.
"Alors toi c'est Charlie, c'est bien ça ?"   reprit l'invité, levant son bras pour le mettre au niveau de ses yeux. "Enchanté !" finit-il, un léger sourire aux lèvres.




"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche



" Bien sûr que tu pourras le voir à l'oeuvre. Mais après le repas, avant ça me retourne toujours l'estomac et c'est ragoûtant. Brr, t'as déjà entendu une sourire couinait avant de mourir ? Hé bien je peux te dire que c'est .... effrayant. Et triste aussi un peu." s'exclama la jeune fille quand il lui fit comprendre qu'il souhaiterait voir le serpent en action. C'était souvent la première chose qu'on lui demandait quand elle le montrait à des gens. A croire que c'était le spectacle du siècle mais il est vrai que c'était un élément impressionnant.

" T'en fais pas, elle est très occupée avec la préparation du repas, elle ne t'en voudra pas. Et puis, c'est pas comme si je te l'avais déjà présentée, donc c'est un peu de ma faute aussi." lui répond-elle avant de se diriger vers le canapé, le caméléon toujours accroché à son épaule. Elle s'affale dedans avant de pousser un soupir de soulagement et croiser ses jambes sous ses fesses. " Désolée, c'est pas l'endroit le plus chaleureux du monde, j'espère que cela ne te gêne pas ? Mes parents vivent 90% du temps en Amérique, il n'y a donc que la gouvernante ici et moi certains week-end." s'excuse-t-elle alors en observant la pièce autour d'eux. A chaque fois qu'elle venait, elle avait l'impression de se retrouver au milieu d'un cabinet médical. Entre les meubles blancs et noirs, la seule peinture accrochée au-dessus d'une cheminée froide et austère et la pile de vieux magazines sur la table basse faute de l'absence de quelconques êtres vivants, on ne pouvait pas dire que c'était le meilleur lieu pour passer du temps entre amis. Mais elle n'y avait pas pensé quand elle lui avait proposé de venir alors forcément, elle se sentait d'autant plus coupable.

" N'hésite pas à le caresser sous le menton, bizarrement il adore ça..." lui dit-elle avec un petit sourire tandis qu'elle-même récupère Rudolph de son épaule pour le poser sur ses genoux et lui procurer quelques caresses, comme il les a toujours aimées. Pouvoir le faire lui procurer un certain plaisir, elle se sentait très proche de ses reptiles et se sentait terriblement mal de devoir les laisser ici, seuls et abandonnés. Elle avait la sensation de leur faire subir la même chose que ces parents lui faisaient à elle. Mais elle n'était pas ici pour se morfondre, alors elle garda la tête froide et un semblant de joie sur le visage alors qu'elle ruminait au fond d'elle.

" Je me demande à quoi ils peuvent bien penser. J'ai toujours voulu savoir comment on pouvait communiquer avec les animaux et les comprendre plus facilement, eux et leurs besoins."


Codage par Libella sur Graphiorum



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
Les bêtes sont à l'affiche

"Au contraire je trouve cela plus que fascinant. Ce prédateur qui broie sa proie sous la pression exercée par son corps avant de la gober lentement mais surement. C'est.....magnifique...." s'exclama Viktor en fixant le serpent avec des yeux fascinés et légèrement dérangeants, répondant à son interlocutrice au sujet de sa nourriture."Et puis de toute façon, le fort mange le faible, l'intelligent vainc le benêt, le malin trompe le dupe......le riche écrase le pauvre. Ainsi va la vie. Elle n'est pas juste, comme cette académie d'ailleurs" finit-il en rigolant ironiquement tout en fixant Haylay avec un regard sévère et légèrement désabusé, blasé.

Il écouta ensuite ce qu'elle avait à dire à propos de son excuse concernant son manque de politesse en arrivant. Il acquiesça d'ailleurs lorsqu'elle ajouta qu'elle avait maladroitement oubliée de la lui présenter. Ce n'était pas grave, il allait la saluer lorsque le moment viendrait, et puis Haylay lui dit quelque chose qui lui plut assez concernant le manque de décoration intérieure de cette résidence. Il s'assied alors dans le salon et se mit à parler:

"Comme dirait mon oncle, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. On pourrait rajouter quelques peintures, changer la couleur des murs ou mieux ! Y rajouter des boiseries et des meubles de style victorien. Ca rendrait magnifiquement bien en plus de faire une très jolie contradiction avec l'architecture extérieure du bâtiment !" s'émerveilla Viktor en se levant brusquement, s'imaginant déjà redessiner complètement l'intérieur et le rendre plus vivant, plus...parfait." Mais il se ressaisit vite: "Mais bon. Ce n'est pas à moi de te donner des conseils en décoration intérieure...Même si j'avoue que c'est légèrement aseptisé et que ça ressemble plus à une salle de torture psychologique qu'autre chose" déblatéra notre croate national en se grattant le menton et en regardant le vide, pensif.

Caressant le menton de son nouvel ami à sang froid sous les conseils de son amie à sang chaud, Viktor écouta attentivement celle-ci lorsqu'elle se demanda ce qu'ils pensaient. Viktor eut alors un rire assez franc et amical mais plutôt fort, puis il s'exclama en souriant:

"Cette candeur...c'est rare et beau à voir."



"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche



La fascination qui se dégagea des propos de Viktor lui firent un drôle d'effet. Elle venait de voir une facette assez particulière de ce dernier et ne savait pas vraiment quoi en penser. Il faut dire qu'elle n'avait pas l'habitude de voir des réactions de ce genre. Souvent, les gens étaient dégoûtés, voir effrayés par la manière dont pouvait agir les serpents. Et l'entendre décrire ce qui allait se passer tout à l'heure lui donna un sourire jaune. Certes, elle savait parfaitement de quoi il en retournait, mais elle n'avait jamais pour autant apprécier le voir faire ça.

" Tu sais que tu parais psychopathe comme ça ?" se mit-elle à rire pour faire un peu d'humour. Et pourtant, en voyant son sourire, elle l'avait trouvé quelque peu terrifiant. Elle se demandait ce qu'il avait pu penser à cette instant. Mais d'une certaine manière, elle se disait qu'il valait mieux ne pas lui demander. Elle ne voulait pas vraiment savoir. C'était pour cette raison qu'elle en était venue à discuter du salon et de son manque de convivialité.

Quand elle entendit la réponse de Viktor, elle ne put qu'imaginer à quoi aurait pu ressembler cette pièce avec le mobilier dont il parlait. Elle était persuadée que cela aurait changé toute l'atmosphère du salon. Et elle avait presque envie d'y apporter de suite une touche personnelle. Elle en venait même à se demander si elle n'avait pas dans la cave des pots de peinture pour améliorer cet endroit. " Tu as une imagination débordante. J'avoue que j'ai toujours aimé les meubles de style victorien, c'est bien plus chaleureux que ce style moderne affreux." s'exclama-t-elle alors avant de pousser un énorme soupir. Elle n'avait jamais compris pourquoi ses parents n'avaient pas transformer cet endroit en quelque chose de plus réconfortant et familial. Il n'y avait même pas la moindre photo ici, comme si personne n'habitait ici. " On pourrait aller fouiller dans la cave pour voir si on a du matériel de peinture ! Mes parents ne sont jamais là, je ne suis même pas certaine qu'ils remarqueront que j'ai changé quelque chose." proposa-t-elle alors.

Rudolph sur les genoux, elle lui avait parlé du fait que Charlie adorait les caresses sous le menton tandis qu'elle avouait s'être toujours demandée ce qu'ils pouvaient bien penser. Sa réaction la fit légèrement rougir, elle ne s'attendait pas du tout à recevoir un compliment à cet instant et cela la fit se sentir quelque peu gênée. Pas que cela la dérangeait, mais elle ne lui parlait réellement que depuis peu, alors avoir droit à ce genre de petits attention, c'était un peu bizarre quand même. Elle ne put d'ailleurs pas s'empêcher d'avoir un rire gêné tandis que Maria débarqua dans la pièce.

" Bonjour Monsieur Franic, je suis Maria, enchantée. Vous pouvez vous diriger vers la salle à manger, le repas va vous être servi." s'exclama cette dernière et Hayley se redressa rapidement, profitant de ce détournement de conversation pour passer au-dessus du compliment. Elle alla déposer Rudolph dans son terrarium avant de faire signe à Viktor de la suivre dans l'autre pièce.

" Je ne savais pas si tu voudrais de l'eau ou du soda, j'ai donc fait mettre les deux à table." s'exclama-t-elle tout en s'installant à la grande tablée, là où des couverts avait été déposé. Elle prit sa serviette de table et la posa sur ses genoux avant d'attraper la bouteille de boisson que désirait son invité pour le servir. Après s'être remplie elle-même un verre d'eau gazeuse, elle posa les bras de chaque côté de son assiette tandis que Maria arrivait pour servir la lasagne encore fumante qui trônait au milieu de la table ainsi qu'un peu de laitue au vinaigre balsamique. " Je meurs de faim ! Au fait, Viktor, ta famille ne te manque pas parfois ? Ils sont en Angleterre ou en Croatie ?" lui demanda-t-elle tout en coupant une portion de son assiette puis amena la fourchette à sa bouche, laissant échapper un léger soupir d'extase une fois le goût sur ses papilles.

Codage par Libella sur Graphiorum



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
Les bêtes sont à l'affiche

"Ah, toi aussi tu penses ça ? Bizarrement on me le disait souvent à Zagreb...Mais je te rassure, je n'ai pas mon bulletin psychologique avec moi !" dit-il avant de rajouter: "Je sais que je peux paraitre assez bizarre au premier abord mais je suis quelqu'un de tout à fait normal ! Légèrement sadique je dirais mais pas psychopathe, je te l'assure !"   Viktor essayait tant bien que mal de détendre l'atmosphère même s'il se dit après coup que ce qu'il venait de dire rendrait le malaise plus palpable.

Lorsqu'il entendit la réponse de son interlocutrice au sujet de la décoration intérieure du salon, Viktor ne put qu'acquiescer en hochant vivement la tete d'un air approbateur  et d'autant plus lorsqu'elle parla de la laideur du style contemporain que lui-même trouvait horrible.

"Ce serait une excellente idée !" rétorqua le croate à la rouquine juste avant que Maria, la gouvernante de la famille Taylor n'arrive et ne salue Viktor à son tour. Celui-ci répondit alors:

"Ravi de vous rencontrer, Maria." dit Viktor en saluant Maria à son tour. "Vous pouvez aussi m'appeler Viktor" reprit-il en se grattant la nuque, un peu gêné par le "Monsieur Franic" dont il n'était plus habitué depuis plusieurs années. Il suivit alors sa maladroite compagnonne dans la salle à manger et répondit qu'il choisirait quoi prendre en temps et en heure. Il aimait le soda mais l'eau ne lui déplaisait pas pour autant.

Il s'assied alors à sa place et attendit patiemment, regardant  le placement harmonieux des aliments et approuva même sans avoir gouté le talent de la gouvernante en matière de cuisine ! Il écouta aussi attentivement la question de Haylay concernant ses parents et alors que Maria servait les lasagnes, répondit :

"Eh bien étant donné que mon père, étant député au parlement, travaille à plein temps et que ma mère doit s'occuper de ses affaires, ils restent à l'année en Croatie. Et me concernant je reste à l'année à la Hampton Academy ce qui ne déplait pas  à mon paternel. Il veut que j'apprenne la vie et que je sorte pour un temps du cocon familial et de l'emprise de ma maman-poule"



"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche


Maria servait les différentes assiettes avec son style très anglais, tandis que les deux jeunes gens discutaient tranquillement. Hayley appréciait ce moment, ce calme, cet esprit tranquille qui émanait de leur discussion. Pour une fois, et c'était suffisamment rare pour être cité, elle se sentait quasiment en paix. Certes, le côté austère de l'appartement ne faisait pas rêver, mais elle arrivait à passer au-dessus pour profiter un maximum de l'instant présent.

" Ce n'est pas trop difficile d'être loin d'eux comme ça ? Surtout si tu avais une maman poule ?" lui demanda-t-elle avec une petite moue inquiète. Si elle avait eu une telle mère, elle aurait sans doute encore plus de mal à supporter la distance avec eux. D'une certaine manière, elle était contente qu'ils n'étaient pas les parents les plus attachants. Cela facilitait la tâche de la jeune fille d'accepter la situation.

Maria annonça qu'ils pouvaient maintenant déguster leur plat, tandis qu'elle s'éclipsait dans la cuisine pour manger sa part. Hayley la héla pour lui dire qu'elle ne voulait pas la voir manger seule et la força ainsi à déguster le repas à leurs côtés.

" Ca ne te gêne pas Viktor ? C'est juste que je n'aime pas qu'elle se mette à part. Je l'apprécie trop pour la pousser à faire une telle chose." expliqua la jeune fille tout en mangeant. Elle espérait que la nourriture ainsi dressée plaisait au jeune homme.

" Vivre en Angleterre doit réellement te dépayser non ? Personnellement, je n'ai jamais connu autre chose qu'ici. Bon, j'ai déjà été en vacances, un peu comme tout le monde, mais ce n'est pas du tout la même chose que d'y vivre." expliqua-t-elle alors. Il est vrai qu'elle aurait aimé aller dans une école à l'étranger, là où elle pourrait se sentir en sécurité. Certes, elle ne croisait plus Oliver dans les couloirs vu qu'elle avait changé d'établissement, mais elle craignait souvent de le croiser en ville quand elle sortait. C'était comme si elle s'attendait à le voir à chaque coin de rue.


Codage par Libella sur Graphiorum



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
Les bêtes sont à l'affiche


"Si c'est difficile ? Pas du tout, que nenni ! Au contraire, je suis de l'avis de mon paternel sur cette escapade en terres étrangères? Elle va m'apprendre la vie, à me débrouiller seul."
s'exclama Viktor avant de rajouter "....Et puis....Me si j'aime ma mère, ça me permet de sortir de son influence catholique." en répondant à sa curieuse interlocutrice.

Maria servait donc les lasagnes aux deux convives avec un style......assez anglo-saxon, il semblerait. Un certain charme flegmatique propre à la nation ayant eue l'Empire colonial le plus étendu de l'Histoire de l'Humanité malgré le nom assez latin ou slave qu'elle portait. Et franchement, la lasagne qu'il avait devant lui avait une fière allure. Viktor supposait donc qu'elle était italienne par une déduction logique: prenom+cuisine.

Il attendait les bras sur la table une sorte de feu vert lorsqu'il entendit Maria  annoncer qu'elle allait manger dans une autre piece puis Haylay l'interpeller pour lui ordonner l'inverse et la faire rester ici. Puis ladite  rouquine le héla à son tour pour lui demander son avis:

"Eh bien en tant que simple invité, je doute fort que mon avis compte. Étant donné que tes parents ne sont pas là, j'en déduis que tu es la maitresse des lieux. Ton avis prime ici."  rétorqua t-il en voyant Haylay manger, faisant de meme en pensant que c'était ça le feu vert.

Il mangeait avec un flegme plus britannique que croate, Viktor fut une nouvelle fois interpellé par son hôte :

"Oui, ça me dépayse un peu. Le temps est plus morose comparé au climat méditerranéen en vigueur en Croatie, il y a beaucoup de cultures différentes contrairement à chez-moi ce qui me gène un peu, n'étant relativement pas habitué à cela." s'exprima t-il en se servant une rasade de vin soda



"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche


Hayley fut assez étonnée par la réaction de Viktor. Elle estimait cela injuste pour sa mère qu'il pense ainsi. Mais elle savit au'elle n'avait point le droit de juger, même si elle mourait d'envie de lui faire savoir ce qu'elle pensait. Pour toute réponse, elle se contenta d'opiner avec un simple mouvement de tête. Elle ne se sentait pas apte à créer la moindre discorde entre Viktor et elle. Par chance, le commencement du repas avait permis de faire diversion.

"Mon avis prime ? Je ne sais pas, mais on va dire que oui... même si je dois bien avouer que l'absence de mes parents ne me donne pas l'impression pour autant d'être à la tête de la maisonnée." se permit la rouquine avant de parler de l'Angleterre. Elle savait qu'il n'était pas utile de s'épancher plus que nécessaire sur un sujet qu'elle estimait quelque peu fâcheux. Et puis, parler de sa terre natale lui paraissait bien plus intéressant. Elle ne fut d'ailleurs que peu étonnée de savoir qu'il se sentait dépayser ici. Ses parents lui avaient dit de nombreuses fois que l'Angleterre avait son propre climat et que ce dernier n'était que rarement apprécié par la plupart des touristes et non habitués.

Elle l'avait écouté avec intérêt tout en se nourrissant tranquillement. Maria s'était installée également, tout en restant discrète afin de ne pas gêner la conversation des deux jeunes adolescents. A les regarder ainsi, on aurait pu croire par moment qu'ils se connaissaient depuis plus longtemps que quelques mois. Et pourtant, ils apprenaient tout juste à se connaitre. Après une nouvelle bouchée de lasagne, Hayley reprit la parole, un sourire aux lèvres et une lueur de curiosité imprégnant son regard. " En dehors de Londres, as-tu trouvé du te;ps pour visiter les autres contrées de ce charmant pays ? Mes parents ont une maison à Middlesbrought, c'est au littoral. Il ne fait que rarement chaud mais j'aime beaucoup le calme qui y règne !" s'exclama-t-elle alors, repensant à ses vacances là-bas. Elle s'y était fait de nombreux amis à une époque mais depuis que ses parents travaillaient de plus en plus en Amérique, ils n'avaient pas eu le temps d'y retourner et elle avait ainsi perdu de vue ses amis.


Codage par Libella sur Graphiorum



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
Les bêtes sont à l'affiche

d'un ton parfaitement neutre, ingurgitant tranquillement quelques bouchées de la Lasagne qu'avait préparée Maria, la servante de la famille Taylor, Viktor fut agréablement surprit par le gout prononcé et fort appréciable de celle-ci. Sa rouquine d'interlocutrice n'avait donc pas exagérée sur la qualité pour la moins surprenante de la cuisine de cette dernière.

Viktor écoutait avec une attention qui lui était naturellement propre ce que racontait sa nouvelle amie sur sa résidence d'été de Middlesbrought ainsi que le fait qu'elle aimait beaucoup y aller, appréciant le calme qui s'y dégageait. Viktor acquiesça nonchalamment de la tete tout en entamant sa lasagne. Haylay posa par ailleurs une question tout à fait juste à notre jeune croate qui résidait pourtant depuis plusieurs mois au Royaume-Uni et qui pourtant n'avait jamais mit les pieds en dehors de la capitale de l'ex-plus grand empire colonial de l'Histoire de l'Humanité. Pour réponse, Viktor s'exclama:

"Eeeeh.....Non ! Je suis assez sédentaire de base alors...Pour tout te dire, je ne suis jamais vraiment sorti de la Capitale britannique. Capitale que je ne connais pas énormément, par ailleurs. Alors Middlebrought.....Meh...!"

Pour la première fois, Viktor n'avait pas vraiment de réponse détaillée à faire sortir. Cette question de Taylor le dérangeait énormément par ailleurs que cela sortait complètement des registres qu'il maitrisait. Il ne connaissait rien à rien de ce pays. Il n'avait jamais quitté Londres, il n'en avait jamais eu l'idée, un vrai sédentaire, en somme.

Toussant légèrement puis s'excusant pour la gène occasionnée par cette brève toux, Viktor s'exclama avec ses yeux perçants habituels:

"Si tu veux en venir à quelque chose, dis-le. Je ne connais vraiment rien à tout ce qui dépasse les frontières de Londres."



"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche



Hayley fut assez étonnée d'apprendre qu'il n'avait pas pris la peine de visiter plus que nécessaire. Elle avait même délaissé sa fourchette à proximité de ses lèvres en le regardant de manière incrédule. Quelle idée de venir vivre dans un pays et ne pas prendre la peine de le visiter. Étonnamment, elle se sentit déçue en apprenant cette nouvelle.

" Etre sédentaire est loin d'être une excuse valable. Je te pensais fervent de connaissance, visiter un pays ne fait pas partie de connaissances intéressantes à connaitre ?" se permit-elle de faire remarquer avant de mettre finalement sa part de lasagne dans sa bouche. Elle allait piquer son couvert dans sa nourriture, seulement elle venait de remarquer qu'elle avait déjà tout englouti. Son visage se décomposa, elle n'avait même pas remarqué avoir mangé aussi rapidement alors que son estomac en réclamé encore. Se redressant, elle approcha le plat de son assiette avant de se servir une nouvelle part, au risque de paraître gloutonne.

" Je ne souhaite rien dire de particulier, j'étais simplement curieuse. Et puis, on ne se connait pas suffisamment pour que je te propose une visite dans une autre ville que Londres, cela paraîtrait bien louche... et imagine que cela se retrouve sur le compte twitter des Délégués ? Je ne tiens pas à être le fruit de ragots." prononça alors Hayley de manière naturelle tout en s'installant à nouveau sur sa chaise. Les mots prononcés l'avait été en toute innocence, ne cherchant pas à vexer son nouvel ami. Reprenant sa tache, elle posa un regard en coin sur Viktor pour voir sa réaction. Maria posa elle aussi un regard sur les deux jeunes adolescents, assez heureuse de pouvoir manger avec eux bien qu'elle fut assez perturbée par la réaction d'Hayley. Mais cette dernière savait parfaitement qu'il n'était pas dans ses attributions de lui faire remarquer le comportement parfois déplaisant de la rouquine.

Codage par Libella sur Graphiorum



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
Les bêtes sont à l'affiche


A la suite de la réponse de Haylay, Viktor eut de légers spasmes au niveau de sa pommette gauche. Posant ses couverts de manière calme et raisonnée, posa ses coudes sur la tables et joignit ses mains avec un regard inquisiteur, comme s'il allait fouiller son âme. Ainsi positionné, il s'exclama:  

"Oui, je suis fervent de connaissance,c'est un fait. Malgré tout, je reste un homme d'esprit. Un homme s'intéressant bien plus à la théorie qu'à la pratique, si tu vois ce que je veux dire. Je ne suis pas un homme de terrain. Pour connaitre un pays, les livres me suffisent. de part l'Histoire de celui-ci, on arrive à comprendre sa culture, la mentalité de ses habitants. Et puis, ce n'est pas moi qui ai décidé que j'allais vivre au Royaume-Uni. Bien que j'approuve la décision de mon paternel, celui-ci m'y a envoyé seulement car une académie au prestige international s'y trouvait, et que cela me permettrait de me faire un réseau de contacts grâce au prestige obtenu grâce à un petit bout de papier que l'on nomme "diplome" ! à me tisser une toile pour arriver à mes fins. "

Après avoir prit et terminé son verre de soda, il continua, revenant à la normale:

"Malgré ce que j'ai dit, je dois avouer que tu pointes un détail épineux de ma personnalité. Malgré un esprit d'une logique imparable, je dois bien avouer que j'ai mes paradoxes...." dit-il tout en remarquant que sa rouquine d'interlocutrice venait de se resservir un part de Lasagne dans le but de prolonger un plaisir gustatif la rendant visiblement déprimée lorsqu'il se finassait. Ce que Viktor, fidèle à ses habitudes narquoises, se mit à commenter en mettant son verre de soda devant sa bouche, se préparant à boire:

"Tu sais, Haylay, je crois que la gourmandise est un pécher capital"  avant de continuer par un "Morphale" purement gratuit

Suite à son injonction digne d'un agent de la Stasi, à savoir: "Si tu veux en venir à quelque chose, dis-le" , sa nouvelle amie rétorqua qu'elle qu'elle était simplement curieuse et qu'ils ne se connaissaient suffisamment pas pour qu'elle lui propose une sortie  en dehors de Londres. Elle avait raison par ailleurs. La vie n'est pas un animé Harem de type humour/slice of life, pardis !

Mais celle-ci s'exclama aussi sur le fait que cela pourrait paraitre bien louche et que...les terribles délégués pourraient en avoir vent éclair qui s'abat ce qui déclencha aussitôt un rire phénoménal de la part du croate, tapant même de la paume de sa main sur la table à cause de cette crise de fou-rire.

Toujours loquace, il s'exclama, toujours en pouffant de rire:

"J'te signale que m'inviter chez-toi en attendant bien stressée comme pas possible devant le portail de l'école en faisant les cent-pas de manière nerveuse et limite en rougissant comme une tomate était, si j'puis dire, fortement louche quant à tes intentions !....Et puis sérieusement les délégués,quoi...."



"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche


En observant Viktor, Hayley remarqua le tremblement au niveau de sa pommette et ses pensées la conduisirent à se demander si elle l'avait vexé. En entendant son long monologue, elle en eut d'autant plus l'impression, venant à se demander si elle ne devait pas lui présenter des excuses. Elle en était venue à manger plus lentement sa nouvelle part de repas, culpabilisant déjà d'avoir eu un comportement déplacé. Mais en entendant Viktor la charrier, elle ne put s'empêcher de lui donner un petit coup de coude réprobateur avant que ne fleurisse sur son visage un sourire amusé.

"Je ne te permet pas de me considérer comme une morfale quand je me régale de mon repas préféré !" s'indigna-t-elle avant de lui faire un clin d’œil pour faire comprendre qu'elle ne le prenais aucunement mal en réalité. Elle se sentait naturellement en paix. Elle ne ressentais point d'inquiétude en compagnie de son ressent ami. Cela l'étonnait quelque peu par ailleurs, elle qui était si méfiante depuis les petits soucis de l'année dernière. Maria qui observait tout en fut elle ravie. Elle avait connu la pire période de sa jeune maîtresse et savait parfaitement à quel point  il était difficile pour elle d'avoir confiance aux gens, même si elle ne le montrait à personne.

Puis vint la fameuse question étrange de Viktor. Hayley répondit du tac au tac, sans même réfléchir au sens de ces mots, comme à son habitude. Hayley n'est pas seulement maladroite dans ces gestes mais également dans ses propos quand elle ne prend pas la peine de tourner sept fois sa langue dans sa bouche. L'éclat de rire de son invité la prit au dépourvu. Elle n'osa même pas poser ses yeux sur lui, fixant son assiette avec insistance, le rouge aux joues. Il est vrai que son comportement devant l'établissement pouvait lui attirer des ragots dont elle ne voulait pas... Et si les Délégués étaient du genre à utiliser ça contre elle ? Pour la punir ou encore lui mettre la pression ? Le rire de Viktor la perturbait, il ne semblait pas les prendre au sérieux alors qu'elle, c'était tout l'inverse. Elle s'était jurée de ne pas attirer l'attention sur elle, quel qu'en soit le prix.

"Ne te moque pas de moi, tu ne peux pas comprendre." finit-elle par déclarer, un ton légèrement froid dans la voix. " Je ne veux pas être le sujet d'une quelconque attention de leur part. Ils sont capables de détruire tout ce qu'ils touchent." ajouta-t-elle avant de poser ses couverts, posant les bras de chaque coté de son assiette. " Et puis, le stress était simplement parce que c'est la première fois que je me fais un ami, tu m'excuses si cela t'a paru ridicule à tes yeux." acheva-t-elle sèchement avant de se redresser et débarrasser son repas, marchant vers la cuisine avec un air renfrogné. Elle était maintenant rouge de honte, d'un pour la moquerie gratuite de Viktor, et en second pour s'être comportée comme une ingrate à l'instant. Mais elle n'avait pas apprécié sa remarque, pas du tout en fait. Après avoir mis la vaisselle dans l'évier, elle posa ses mains pour l'encadrer et tenta de reprendre contenance avant de devoir rejoindre à nouveau le croate dans la pièce adjacente.

Codage par Libella sur Graphiorum



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
"Intéressant......" lâcha Viktor, assit,surprit mais intrigué par la découverte d'une nouvelle facette de son interlocutrice. "Cette rouquine se révèle de plus en plus intrigante" pensa t-il à l'instant, en terminant son unique lasagne.

Il se leva alors, suivant l'exemple de celle-ci, et débarrassa son coin de table. Il pivota alors et se mit à marcher en direction de la cuisine, passant devant une haylay visiblement peu contente de ses remarques narquoises. Après tout, se dit-il, ce n'est pas comme si tous les gens qu'il croisait n'en pouvaient plus de lui. Il posa ensuite délicatement sa vaisselle dans l'evier, tout comme celle avec qui il venait tout juste d'être en période glaciaire, guerre froide, à un thermomètre indiquant -10° ....Bref, tout ce qui touche aux glaçons.
Il se retourna alors, desserra une nouvelle fois sa cravate et se dirigea d'un pas nonchalant vers sa chaise.

Se servant un simple verre d'eau, humidifiant sa gorge, reposant ce dit verre, il tourna la tete en direction de Taylor et la regarda comme à son habitude, droit dans les yeux avant de s'exclamer:

"Il est tout naturel pour une gazelle de craindre la Hyène...Surtout quand celle-ci est entourée de ses congénères. Une Gazelle se sentant oppressée, harcelée, ne servant que de simple jouet à une meute de prédateurs sadiques se gaussant complètement du sort de ce pauvre et pourtant si bel animal n'ayant d'autre choix que de fuir, courir pour sauver sa peau."


Puis il reprit:

"Mais le loup, lui. N'a que faire de ces hyènes affamées et puériles. Il est malin, calculateur. Il sait se faire discret, fuir au bon moment. Il attend patiemment et analyse chaque faille de l'adversaire. Il sait se rapprocher d'autrui pour accomplir ses objectifs, étudier ce qui l'entoure. Il attend le moment opportun, avec ses semblables ou en solitaire pour porter le coup fatal."

Il termina enfin son long monologue par ceci:

"Haylay, mon amie....Tu n'est pas une louve, c'est un fait. Tu es bien trop gentille pour l'être. La véritable question est: "Vas-tu continuer à fuir jusqu'à la fin de ta vie ? Ou vas-tu affronter de façon intelligente les démons qu'il t'entourent."" s'exprima t-il, avant de tourner sa tete vers la salle ou sont posés les terrariums avant de reprendre: "Seras-tu un serpent, comme Charlie ? Ou un caméléon, comme Rudolph ? Tu as le choix"



"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche


Frustrée et énervée, la rouquine resta appuyée contre le rebord de l'évier. Elle ne fit même pas attention à Viktor quand il passa devant elle pour venir poser sa vaisselle sale. Maria s'empressa de finir de débarrasser tandis que Viktor venait de s'installer nouveau dans la salle à manger. Hayley se passa de l'eau sur le visage, écoutant avec une moue circonspecte les propos de Viktor. Elle trouvait sa métaphore stupide, comme s'il voulait faire son intéressant et qu'il savait tout du monde. Hayley se sentait exaspérée par ce dernier, elle en venait même à se demander si cela avait été une bonne idée de l'inviter tandis qu'elle attrapait rageusement un essuie pour se sécher les mains. Et puis, il la connaissait depuis quoi ? Un mois ? Et encore ! Alors pourquoi se permettait-il de la juger de la sorte. Qui était-il pour se permettre ce genre de choses. Posant la serviette, inspirant profondément, elle se dirigea en direction du salon, tout en demandant à Maria son matériel pour nettoyer les terrariums.

" Tu te prends un peu trop de haut tu sais, comme si monsieur connaissait tout de monde. Je ne sais pas d'ou te vient cet manière d'être, mais tu ne devrais pas juger les gens sur un simple propos. Ce n'est pas correct et, de plus, je ne t'ai pas invité pour que tu te permettes ce genre de propos. Nous ne nous connaissons pas suffisamment pour que je les accepte les bras ballant." rétorqua-t-elle, tentant de contenir son énervement. Elle commença par celui de Charlie, prenant ce dernier et le posant sur son épaule tandis qu'elle vidait les saletés du terrarium puis le lava à l'eau et du savon ne risquant pas de le rendre malade.

" Je ne sais pas quel plaisir tu tires de ce genre de comportement, mais c'est déplaisant. Encore plus alors que tu ne sais absolument rien de moi. Te permettre de me comparer à un animal ridicule et jouer sur le comportement de mes reptiles pour prendre un plaisir malsain à blesser les autres me rend furieuse. Je finis ça et nous rentrerons. Tu pourras prendre un taxi seul jusque la Hampton ou bien faut-il te tenir la main ?" ajoute-t-elle finalement, tandis qu'elle continue son moment corvée.Elle avait la voix qui tremblait faute de la colère sourde qu'elle ressentait au fond d'elle. Elle ne comprenait pas du tout pourquoi il s'était permis ce genre de remarques, surtout venant d'un type qui semblait rester solitaire, observant les gens et leur comportement. Elle avait déjà remarqué qu'il épiait les autres en classe. Plus elle y réfléchissait, plus elle se demandait s'il n'avait pas des tendances sociopathes... en tout cas, elle était bien trop remontée contre lui pour penser des choses positives à son sujet.

Codage par Libella sur Graphiorum



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
Les bêtes sont à l'affiche


Il ne cherchait qu'à l'aider, elle l'agressait. du moins, c'est ce que pensait Viktor. Plus il l'écoutait déblatérer ses ignominies à son sujet, plus son visage se couvrait de spasmes. Il tenait fermement son verre, la respiration de plus ne plus rapide, bruyante. Elle ne l'exaspérait plus, non...Elle l'énervait, elle lui donna une rage folle qu'il essayait de contenir, elle lui disait qu'il prenait les gens de haut, qu'il ne la connaissait pas ? Elle-même faisait la même chose. Elle aussi ne le connaissait que très peu et se permettait, parce que sans doute elle en avait les droits. La goutte qui fit déborder le vase de son calme fut son "ou veux-tu que je te tienne la main ?".

Alors, il mit une telle pression sur son verre qu'il le fit exploser. entre sa main, lui causant certaines coupures. L'adrénaline causée par une haine sans borne à l'instant ne lui fit pas comprendre ce qu'il avait fait. Il tourna alors son visage verse Haylay, des yeux noirs montrant une colère froide la fusillant du regard. Il s'exclama alors:

"Tu dis que je me permet de prendre les gens de haut...Mais que fais-tu avec moi ? Tu dis que je ne te connais pas ? Mais tu te permet de me juger comme une criminel. ¨Si je ne te connais pas ? Crois-tu me connaitre ?! Non ! Et désolé madame  TAYLOR, mais je connais les gens, je les étudies. Non pas par un quelconque plaisir malsain, mais par instinct de survie. Crois-tu que ma métaphore animalière était débile ? Les hommes sont des animaux ! Ils réfléchissent comme eux ! Une simple et unique faiblesse et  ils te bouffent vivant !"
dit-il, furieux.

Il se leva alors, empoigna sa veste croisa sa veste croisée, ce qui l'immacula d'un liquide écarlate, et l'enfila avant de dire:

"Si tu crois que je me moquais simplement de toi ou que je te prenais de haut, tu te fous le doigt là ou je pense...Je ne te connais pas depuis longtemps, mais ta maladresse te tuera. Elle a même déjà faillit le faire...."

Il termina en ouvrant la porte, les yeux assez humides, les mains tremblantes de colère:

"Libre à toi ve ne pas me prendre au sérieux ou même de me haïr. Mais moi, je t'apprécie. Je m'excuse par avance envers Maria pour la gêne que j'ai occasionné. J'ai un certain don pour rendre l'atmosphère électrique . Ah eh. désolé, mais Monsieur le psychopathe va rentrer à pieds. Pas besoin de lui prendre la main, il n'aura pas confiance de toute façon."



"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche


Hayley finissait sa tirade agressive tout en nettoyant rageusement. Elle faisait de grands gestes, frottant avec force chacune des tâches qui tombaient sous son regard. Elle entendit le bruit de verre brisé derrière elle avant que Viktor lui lança une joute verbale qui lui fit la même sensation qu'une claque. Pourtant, la première chose à laquelle elle pensa c'est s'il s'était blessé ou non. Le serpent lui semblait ressentir les noires pensées de la jeune fille, posant sa minuscule tête sur le haut du crâne de la demoiselle et observant, la langue tirée et sifflante, Viktor se dirigeait vers la porte. Hayley posa la serviette qu'elle utilisait pour nettoyer et croisa les bras, regardant le jeune homme avant de hausser un sourcil. Ces propos ... ils résonnaient en elle et elle n'arrivait pas à comprendre pour quelle raison. A l'instant, elle en venait à se demander si elle serait capable un jour d'avoir une véritable amitié avec quelqu'un sans que son côté pessimiste ne prenne le dessus et gâche tout.

Hayley posa enfin son regard sur le visage du jeune homme, ne prononçant toujours aucun mot depuis son monologue. Elle y lisait une colère profonde, des yeux humides et elle sentit son coeur se serrait. Qu'avait-elle fait ? Qu'est-ce qui avait bien pu lui prendre de réagir de la sorte ? Cela ne lui ressemblait pas. Et puis, vint le moment où elle remarquait du sang sur sa main. Ainsi, le verre l'avait coupé.

" Attends." lui signifia-t-elle alors, se dirigeant vers la cuisine à nouveau, Charlie toujours sur son épaule, pour récupérer une trousse de premier soin. Elle revint vers lui trousse en main, tête légèrement baissée, prouvant qu'une culpabilité s'était insinuée en elle, plus puissante encore que la colère qu'elle avait ressentie plus tôt. Elle ne comptait pas se demander pourquoi il avait dit tout ça, ni même si il avait raison, elle avait toujours été du genre à se boucher les oreilles, empêchant les critiques, sarcasmes et autres pénétrés en elle. Elle ne se sentait jamais capable d'affronter les vérités. " Reste, au moins le temps de soigner ça, et ... excuse-moi. Je n'ai pas apprécié ce que tu m'as dit, c'était blessant et ma réaction était exagérée." lui dit-elle alors, tentant de le dissuader de partir avant qu'elle n'ai pu soigner les plaies du jeune homme. Elle ouvrit la trousse, sortant une compresse stérile et un antiseptique afin de pouvoir l'appliquer sur la plaie.

Codage par Libella sur Graphiorum



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
Les bêtes sont à l'affiche


"Hmm ?" émit Viktor, regardant, perplexe et toujours en colère, Haylay apporter une trousse de soin. Il tilta alors, sentant un léger picotement sur la main droite.
Tournant mécaniquement la tete en direction de ladite main, il vit alors une légère plaie causée par un verre ayant explosé par excès de sel de sa part. Reprenant alors son calme habituel, il ne prononça qu'un flegmatique "Ah !",  alors que la douleur se faisant tout de même de plus en plus pressante.

"Reste, au moins le temps de soigner ça, et ... excuse-moi. Je n'ai pas apprécié ce que tu m'as dit, c'était blessant et ma réaction était exagérée." s'exclama la rouquine, une culpabilité nouvelle s'étant incrustée dans son expression corporelle. Viktor hocha simplement de la tete en guise de réponse et se rassit à sa place, l'air serein, tranchant avec la colère noire qu'il avait quelques minutes plus tôt.

"J'accepte ton acte de charité s'exclama t-il en présentant sa main à son interlocutrice avec tout de meme un air grincheux, il n'est véritablement pas habitué à ce genre de traitement, sauf venant de sa mère bien entendu. Cela lui provoqua un certain sentiment de....malaise....




"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois
Les bêtes sont à l'affiche



Elle n'attendit pas vraiment la réponse du jeune homme et se mit à désinfecté la plaie, sans un mot. Par chance, cette dernière n'était pas profonde et ne nécessiterait pas de points de suture. Finalement, elle lui appliqua un pansement stérile.

"Voilà, au moins, cela ne risque pas de s'infecter." s'exclama la jeune fille avant de ranger son matériel. Il y avait toujours cette tension dans l'air et Hayley ne savait comment réagir. De son pas léger, elle retournait dans la cuisine pour mettre la trousse en sûreté. Maria était occupé à jeter les bris de verre quand elle arriva.

" Ho, mademoiselle Taylor. " s'étonna-t-elle avant de jeter un coup d’œil en direction de Viktor à l'entrée. "Vous l'avez mis hors de lui, peut être devriez-vous lui présenter des excuses ? Je suis sûre qu'il ne pensait pas à mal." ajouta la femme avant de s'éclipser pour nettoyer la table où ils avaient pris leur repas. Hayley poussa un soupir avant de retourner voir le jeune croate. Maria avait sans doute raison, elle savait qu'elle avait exagéré dans sa réaction. Seulement, elle n'arrivait pas à accepter ce qu'il lui avait dit. Sans doute n'était-elle pas forcée de les accepter, mais au moins elle pouvait présenter des excuses.

Face à Viktor, elle fit un petit sourire contrit avant de prendre la parole. " J'ai exagéré, je suis désolée." s'exclama-t-elle alors, ni plus ni moins. De toute façon, qu'aurait-elle pu dire de plus ? Cela ne servait à rien de prolonger des excuses. " Tu n'es pas obligé de partir tu sais ? Je dois juste finir de nettoyer les terrariums mais après on pourra faire un truc plus sympas, si cela te tente." proposa-t-elle finalement.


Codage par Libella sur Graphiorum
[/quote]



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
Contenu sponsorisé

La date/heure actuelle est Mer 19 Déc - 8:42
Aube des Mondes