Rich Harassment


avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 17/08/2018
Ice Knight


FitzGerald Aisley

Informations générales


Nom : FitzGerald
Prénom : Aisley
Âge : 14
Date de naissance : 14/01/2005
Date d'arrivée à Hampton Academy : 20/03/2019
Nationalité : Irlandaise
Origine(s) : Irlande
Classe : Year 10
Groupe : Les Bourgeois
Taille : 173 centimètres
Poids : 55 kilogrammes
Orientation sexuelle : Indéterminé
Avatar : Sora Himoto (Lost Paradise)


Physique & Caractère



On ne peut pas la rater de loin. : Quand elle est avec ses amis on s’arrête souvent devant comme un feu tricolore qui passe au rouge, parce qu’elle est rousse et grande. Difficile aux premiers abords de distinguer son âge car elle a tendance à s’habiller comme une jeune femme avec un style plutôt chic. Oui, plutôt car elle n’a pas forcément les moyens pour tout. Il y a donc de la marque, sans pousser le prix et encore moins le sur-mesure. Typiquement quand elle sort au centre-ville de Dublin, c’est une jupe par-dessus des leggings ou simplement un jean slim avec des jolies bottes, le long manteau en tissu de très bonne qualité ou parfois en cuir, en contraste avec le haut et pour finir les cheveux longs attachés par un ruban noir (ce ruban c’est sa marque de fabrique). Quand il fait un peu plus chaud remplacez le long manteau par une veste courte, oui c’est rare à Dublin mais ça arrive qu’il fasse beau. Passons aux détails, Aisley est élancée voyez par-là quelqu’un d’assez fine pour sa taille avec de longues jambes, un corps de futur mannequin gâché par des cicatrices aux jambes, aux mains et une vraiment « belle » derrière l’oreille droit. Ses bras sont épargnés et heureusement, car sans les avertissements incessants de ses parents, entièrement son corps aurait fait la guerre. La fille est extrêmement agile et rapide et a de bonnes techniques de combat en utilisant des coups rapides comme des coups de fouets avec ses jambes et bras mais n’est pas un gros bras. Malgré tout ça une fille reste une fille… Qui a son lot de produits hygiénique, qui a une manucure au point et son set de maquillage utilisé chaque matin. Elle prend soin de son corps mais bien plus de son visage, toutes les imperfections sont corrigées et tout a sans que ça soit une tartine. L’irlandaise a de jolis yeux bleus et n’hésite pas à mettre des lentilles selon ses envies.

« Tu ne sais pas sourire ? »

Ca elle ne sait pas faire… La grande rousse n’est pas très souriante et quand elle sourit, c’est soit un sourire sournois ou juste un sourire qui fait peur. En général même elle n’est pas très expressive et garde dans toutes les situations sont expression habituelle, donc sereine plutôt cool.

Par rapport à son caractère Aisley est quelqu’un d’assez froid on dit que les étoiles se sont alignés pour en arriver là… Aisley, qui commence par Ais (Ice), son signe du zodiaque qu’est le capricorne enfin tout est froid. Comprenez que c’est l’impression dégagé : Elle répond de façon très polie avec beaucoup de manières mais en restant assez froide. Les personnes qui connaissent Aisley un peu savent très bien qu’elle est super gentille, c’est l’amie qui vient en aide seulement si on la sollicite. A s’en douter Aisley n’est donc pas bavarde de nature mais ! Parce qu’il y a toujours un mais, ce n’est pas toujours le cas car si quelque chose attise l’intérêt d’Aisley, que ça soit positif ou négatif on se retrouve en face d’un monstre, alors interprétez cela de toutes les manières que vous voulez ça sera violent. Par exemple s’il y a quelque chose qui la passionne, une arme à feu ? Elle va en faire un descriptif complet quand elle est avec ses amis ou juste contempler l’objet pendant de très longues minutes si elle est seule. Le cas contraire, donc si quelque chose qui dérange arrive elle se fera remarquer, et c’est grâce à l’éducation qu’elle a reçu, entre l’école militaire et sa famille très patriotique avec un sens aigu de la justice. Ça commence par la voix et si ça ne suffit pas, la rousse répondra par la violence. Garder son honneur, se battre pour l'honneur et la justice pour font parti de comment se doit être la discipline selon les Fitzgerald.

Son niveau scolaire est en général dans la moyenne supérieure et lors des examens son attitude sereine s’en ressent : elle ne stresse jamais face à ce genre d’examens et s’en sort mieux qu’en cours avec les colles et autres contrôles ponctuels.

Face au ménage la grande sait se débrouiller, ou plutôt c’est militaire. Que ça soit le lit le linge la lessive, tout est nickel et parfaitement exécuté au millimètre près. Quant à la cuisine, Aisley est une machine, si les instructions sont précises et correcte, elle suivra tout à la lettre. Souvent ça passe, mais les ratés existent.

Finissons par une petite touche de social, Aisley n’a jamais ressenti quelque chose qui ressemble à de l’amour parce que si ce ne sont pas des frères ce sont des amis. A ses yeux le romantisme, c’est les histoires de chevaleries où la princesse tombe amoureuse du chevalier galant.  Autant dire que de base c’est une fille alors faire la Lady Oscar n’est pas dans ses prévisions sauf si… L’occasion se présente.



Histoire



Chez les FitzGerald il n’y a que des chevaliers au service de ravissantes femmes, et souvent ça finit comme dans un conte merveilleux dans le genre « Le jeune chevalier et la princesse vécurent heureux et eurent plein d’enfants. Fin. » Parfois cela ne se passe pas comme il faut !

Une fille ? Non.

Prenez le cas d’Aisley, l’ainée d’une famille de chevaliers que sont les FitzGerald. On a beau se dire qu’avoir son premier enfant à vingt ans est assez tôt (et donc se marier à 19 ans n’est vraiment pas jeune, surtout pas aujourd’hui…), on n’est pas non plus dans une culture de lapins en terme de reproduction. On prend son temps tout en respectant la tradition, du coup on va promener sa princesse en équidé et élever le premier enfant convenablement, soit, comme une fille : partout ailleurs sauf dans le château familial. C’est le côté maternel du bébé qui s’est chargé de l’éducation bas âge, en France dans un espèce de manoir appartenant à la riche famille de la mère, quelque part dans la Bourgogne. Vers les cinq ans d’Aisley une petite sœur apparue et… Rebelote ! Envoyée en France, de la même façon ! Shirley qu’elle s’appelle et elle ressemblait comme deux gouttes d’eau à une des poupées d’Aisley. On avait beau dire et montrer qu’elles, Aisley et Shirley se ressemblaient, le simple fait qu’elles aient les cheveux roux et les yeux bleus n’étaient pas suffisants pour que l’ainée acquiesce.  

Deux filles ? Non non non… Plan B !

Déjà deux enfants et deux filles… Cela pose un grand problème pour le père. Comment dire, si on prend l’arbre généalogique de cette grande famille de chevaliers, la descendance se fait traditionnellement que par un chevalier qui épouse une fille, noble ou avec certains titres prestigieux. A vingt-cinq ans ne pas avoir de garçon pour une famille de chevaliers n’est pas inquiétant. Vingt-cinq ans c’est encore loin des soucis de fécondité mais, faut prévoir une roue de secours parce que si les prochains bébés étaient encore des filles, la descendance dans l’état actuel des choses n’allait pas être assurée. Alors en général les filles naissantes ne sont pas en capacité de faire perdurer le nom FitzGerald dans la chevalerie. C’est juste qu’il n’ait jamais été question depuis des générations de laisser l’héritage suprême de chevalier à une femme. Dans le cas présent, Aisley aurait été la première à hériter du titre de chevalier de sexe féminin de la grande famille FitzGerald. Tout est allé super vite pour Aisley dans ce sens. Pas trop eu le temps d’être la grande sœur de Shirley, à six ans Aisley a été rapatriée au Château de FitzGerald en Ireland le pays d’origine de cette famille. Ce n’est pas loin de Dublin la capitale et c’est la première fois que la petite rousse rentrait dans sa vraie demeure. Première fois, physiquement parlant non, mais pour la mémoire de l’ainée des sœurs FitzGerald oui. On pourra en dire de même pour la rencontre des parents aussi, tout était nouveau même le langage…

Watermelon et « Pa-tèque ! Pa-tèque ! »

C’était terrible pour la jeune fille, à cet âge-là elle apprend encore à parler correctement sa langue natale (ou plutôt sa langue maternelle parce que concrètement sa langue natale est l’Anglais), et pour les personnes du château la comprendre était une dure affaire. Merci la mère qui est du moins était française, et quelques employés, la langue de Molière n’allait pas être une fête de traduction bien longtemps. C’était quoi le plan concrètement? Pourquoi Aisley se fait arracher de sa famille en France alors qu’elle a été rejetée d’Irlande presque aussitôt qu’elle soit née ? S’il n’y a pas de garçon chevalier on va faire en sorte que l’ainée le soit. Comme un enfant en bas âge ça se moule relativement vite… Pour Aisley ça n’a pas été un souci, voire même qu’on l’a sauvée en quelque sorte. Revenons en France pour comprendre. Là où Aisley allait à l’école donc en maternelle, les enfants n’avaient aucunes distinctions sociales. Entre la petite gamine qui parlait de scolopendres ou plutôt « colopende » car son père était un rat de laboratoire ou alors l’autre enfant d’une famille de gens du voyage pour ne pas dire « gitan » qui parlait comme ses parents, à s’exclamer pour un rien… « y’a niglo làààà vénez voir il y a un gros niglo ! » On a beau dire que c’est des enfants, l’éducation commence tôt. On va dire qu’elle n’a pas « appris » de mots étranges en revenant en Irlande. Aisley du haut de ses six ans donc, allait à l’école de riches à Dublin. Riches oui c’était la seule comparaison que sa mère a réussi à trouver pour décrire péjorativement l’école en France de pauvres. C’est sure qu’une école élémentaire privé en Irlande restera de meilleure réputation qu’une école publique en France qu’importe les résultats.

On dit Chevalier ou Princesse ?

A partir de cet instant, l’éducation d’Aisley a pris une tournure étrange. D’un côté l’école où elle apprenait les bases de la vie, l’apprentissage de la langue anglaise, les débuts des matières scolaires, de l’autre les histoires de sa maman à propos de contes de fées remplies de rêve et d’espoirs avec un certain but dans la vie qui se dessine comme être une princesse. La belle princesse qui a à ses pieds son fidèle chevalier prêt à tout, avec de merveilleuses aventures. Enfin le père qui transmet sa passion des armes et l’histoire que cache ces armes comme un trésor de famille. Logique en étant chevalier qu’une armurerie digne du nom des FitzGerald ait une place importante dans les trésors de famille. L’armurerie de chevalier de nos jours ce n’est pas le cliché armes du moyen-âge avec tout l’arsenal d’une époque lointaine. L’armurerie de la famille des FitzGerald c’est réellement des armes des armes et encore des armes de toutes les époques. Pendant plusieurs années à marcher à la fois sur le chemin de sa mère et la noblesse, la richesse et le chemin du père strict et très attaché à la chevalrie, Aisley se forgeait un rêve contradictoire, un mélange de princesse chevalier qui part à la conquête d’elle-même à son propre service menant des batailles pour subvenir à sa noblesse. On peut le dire du grand n’importe quoi. Petite pensée pour ses sœurs envoyées en France, Lisley et Kimsley respectivement quand l’ainée a eu sept et neuf ans… On remarque que là on est presque à un niveau de production d’une culture de lapins. Courage Sir FitzGerald la descendance est toujours possible… à vingt-neuf an on peut encore en faire des enfants.

Aux grands maux les grands moyens !

Enfin même si à cet âge on peut encore faire des enfants, le père n’était pas de cet avis et a pris les problèmes par les cornes. Il va transformer Aisley en chevalier, tant pis pour le sexe féminin. Pas d’inquiétudes vis-à-vis des organes reproducteurs ou de chirurgie plastique non, ce sera que le mental qui sera reforgé. Jusqu’à l’âge de onze ans la petite rousse suivait un entrainement « militaire ». Savoir se battre et se défendre avec certaines techniques d’auto défense pour commencer jusqu’aux cours particulier de free fight en passant par l’utilisation d’armes blanches bien plus tard, vers les onze ans de la rousse expliquant la plupart des cicatrices sur son corps. C’est pour défendre l’honneur de la famille et du nom FitzGerald au cas où… Sinon en termes de discipline elle se levait à six heures du matin tous les jours, le lit fait à la perfection, douche et prête en une demi-heure comme dans un régiment militaire, avant d’aller en cours. Autant dire que tout ça s’est répercuté à l’école : tenue vestimentaire bien moins noble et beaucoup plus pratique ou sobre puis surtout Aisley est devenue quelqu’un de très confiante dans la vie, une attitude sereine vis-à-vis de tout, après avoir encaissé ce que son père à fait en même temps… Fallait comprendre que plus vite elle obéissait à son père, plus de temps libre elle avait avec ses amis ou plutôt de s’occuper et suivre des personnes gentilles à son égard. A cet âge-là, personne ne parle d’armes et les princesses ne couraient pas les rues. Oui Aisley a gardé ses centres d’intérêts particuliers.

Ce n’est pas parce que c’est écrit Royal Army qu’elle est à l’école militaire…

« The Duke of York’s Royal Military School », le nouvel établissement scolaire d’Aisley est une école assez connu en Angleterre pour fortes ses valeurs militaires. Ce que son père lui a dit que c’était une bonne école de chevalerie. Aisley y entre en Year 7 donc le plus tôt possible. Vers les débuts dans les dortoirs, c’était la seule petite à être aussi droite dans tout ce qui est de faire le lit, le ménage : c’était toujours parfait. Ca la rendait aussi étrange, en plus qu’elle soit plus grande que la moyenne des personnes ayant onze ans et rousse, son accent dérangeait. Quand on se moquait de son accent, la rousse n’hésitait pas à utiliser de la force pour ne pas se faire marcher dessus. Le premier trimestre a été difficile pour ses camarades, et l’administration qui la convoquait souvent à cause de cette violence. Qu’importe la raison, employer la violence n’est pas la bonne solution. A la fin de la première année, on peut dire qu’Aisley avait fait des progrès en vue du nombre de bagarre par semaine qui diminuait. Du côté d’Aisley, elle devenait moins rigide dans son comportement militaire et surtout son accent Irlandais s’en allait petit à petit. Hors de l’école son style vestimentaire « pratique » devenait au niveau de ses camarades, plus classe et girly : des jeans ou des jupes et des hauts de bonnes marques qu’elle récupérait grâce à sa mère quand pendant des vacances ou quelque weekend la fille rentrait à Dublin. Ce n’était clairement pas son père, militaire ou garde du corps privé qui avait de l’argent mais la mère, bourgeoise avec un travail dans la haute couture.

« Tout allait bien jusqu’à… »

Dans cette école, la rousse avait ses marques malgré l’acharnement du père sur le côté disciplinaire, elle savait que ça ne durait pas plus de quelque jours voir semaines de subir son père. Ses résultats scolaires sont bons, les remarques des professeurs sont positives dans l’ensemble et quand elle rentre, tout ce qui comptait c’était d’obéir à son père comme un petit soldat. Aisley se détachait doucement de son père et grandissait seule avec l’aide de sa mère. En Year 8 la petite avait beaucoup besoin de sa mère pour devenir une vraie fille et non pas un soldat. En plus du côté vestimentaire elle a appris à se tenir et parler un peu moins rudement. On peut voir par là qu’Aisley a de grandes manières à la française et de façon involontaire, la rousse devenait très courtoise, comme un chevalier à la Française. Dans son petit groupe d’amis que ce soit ceux de Dublin ou de Chelsea, Aisley est devenue la grande sœur ou une gardienne : c’était la place qui la revenait de droit. Toujours la plus grande du groupe et la moins bavarde quand il fallait quelque chose tous comptaient sur Aisley. L'année suivante était clairement la meilleure année de cette grande perche. Elle avait libre choix de ses options des matières et ni son père ni sa mère n’avait leurs mots à dire… Après-tout aucun reproche n’était à faire. Aisley ne veut pas se détacher de la chevalerie, juste le faire de manière noble et non comme une tête brûlée de la façon dont son père veut. La grande rousse est toujours quelque part passionnée d’armes en tout genre et veut aussi rester « fashion ». C’est la voie qu’elle veut suivre un genre de chevalier contemporain qui transcende la limite du sexe masculin, le type de chevalier fait pour un prince ou une princesse. Tout allait vraiment bien jusqu’à ce qu’une bonne, ou mauvaise nouvelle frappe de plein fouet Aisley, Shirley, Lisley et Kimsley. Chacune des filles étaient en période scolaire, en juin quand le nom de Bradley a retenti. La mère FitzGerald était enceinte d’un garçon, ce petit frère qui allait porter sur son dos le titre d’héritier de la famille, le titre de chevalier.

Que devient alors la grande Rousse ?

Depuis le QG des FitzGerald, le père ne voulait plus qu’Aisley continue cette école. Il le disait souvent que « The Duke of York’s Royal Military School » était réservé aux personnes qui recevront le titre de Chevalier des FitzGerald. Si le choix de laisser ou non Aisley à cette école ne tenait qu’à la décision du père, Aisley quitterait l’école au plus vite. Etant donné que la mère paie les études à sa fille, la voix du père n’était pas absolue dans cette décision. L’ainée à tout fait pour rester dans cette école et le maximum de temps accordé à ce qu’Aisley reste est, la naissance du petit Bradley. Si l’enfant naît au bout des neuf mois dans le ventre, Aisley devra changer d’établissement. La grande rousse ne prenait pas cela comme tristesse, changer d’école n’est pas une fatalité si elle a encaissé son père pendant tout ce temps. Grâce à ce Bradley, l’ainée allait se débarrasser de son père et même prendre un niveau d’indépendance supérieur. La situation d’Aisley est la meilleure en comparaison du reste. Ses petites sœurs sont en France encadrées par toute la famille maternelle, Bradley prendra toute l’attention du côté Irlande et Aisley est seule en Angleterre. Plus qu’à trouver un établissement d’accueil lors de la rentrée de Mars afin de poursuivre son petit bonhomme de chemin. Au fur et à mesure que le temps passe, de plus en plus de personnes étaient au courant de la situation. Autant la mère était prête à mettre le prix pour assurer la suite des évènements, autant le personnel de la Royal Military School comprenait qu’Aisley ne finirait pas ses études ici, ni même à Chelsea.  Le nom de beaucoup d’établissements surgissait de part et d’autre d’Europe. Rester en Angleterre ou revenir en Irlande, et pourquoi ne pas retourner en France ? Des questions qui se sont posées mais le choix s'est rapidement tourné de rester en Angleterre. Aisley n'est connue qu'en photos... Pendant toutes ces années le père a refusé tout contact entre Aisley et les différentes sœurs pour éviter l'influence de la bourgeoisie. Pour s'écarter de tout rester en Angleterre s'imposait être le choix idéal. Sur toutes mes écoles disponibles Hampton Academy en fait partie : une école accessible pour les plus modestes aux plus riches du coté de Londres avec le côté pensionnat histoire de rester sur la même situation qu’à la Royal Military School… L’équitation est aussi de la partie, ça évitera de dépenser plus dans un club équestre extrascolaire, chose qu’Aisley fait depuis déjà deux ans. Alors que sa mère voulait absolument payer l’inscription, la grande rousse en décida autrement et de mettre en pratique tous ses acquis pour prouver qu’elle est capable de poursuivre sa voie. Trois années dans une école, des amis et des professeurs qui se sont attachés à la grande rousse de quatorze ans et pas une larme quand en février sa présence à « The Duke of York’s Royal Military School » s’envolaient.

De toutes les écoles ayant accepté le dossier d’Aisley, Hampton Academy a été des plus rapide, étant donné le timing serré et la proximité, c’est bien parti pour qu’une irlandaise continue ses études dans cet établissement scolaire. L’attitude de la grande fille peut mettre un certain doute quant à la difficulté de l’examen d’entrer, c’est juste Aisley qui est sereine pour son future et elle ne se laissera pas marcher dessus.



Vous et le forum

Surnom et âge : Liele ou Vi’ et j’sais pas compter mais je suis du 09/1991
Comment avez-vous connu le forum ? J’ai tapé Rich dans ma barre de navigation et Rich Harassment était proposé comme si j’étais déjà passée ici…
Un petit commentaire ? RIP Eleonore


Dernière édition par Aisley FitzGerald le Mar 11 Sep - 18:36, édité 3 fois


Je veux un Lee Enfield...

Hampton Academy

FitzGerald
Aisley
14/01/2005
chambre : G-03.
classe : YEAR 10 - Art - Langue (FR) - Littérature - Chimie - Mathématiques
club(s) : Équitation - Baseball

avatar
InvitéInvité
BIENVENUE SORA !!
Ah non, c'est Aisley du coup 8DD

(j'aime ce manga blblblb)
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 12/02/2018
Bourgeois
Hayley TaylorBourgeois


En cours d'analyse...


Re-bienvenue parmi nous ! C'est un véritable plaisir de pouvoir te lire à nouveau Very Happy
Je vais m'occuper de ta fiche de suite **

Physique et caractère



Dans l'ensemble tout me va et le caractère est parfaitement cohérent par rapport à l'histoire :3 Simplement, si elle a été dans une école aux valeurs militaires, elle a donc un côté très porté sur la discipline j'imagine ? Du coup, ses accès de violence ne sont-ils pas freinés par ce point ? juste question rhétorique mais cela m'intéresse 8D

Histoire




Dans l'ensemble, cela me convient parfaitement, j'avoue avoir un peu tiqué sur les histoires de chevalerie mais en me renseignant un peu des familles agissent encore de la sorte bien que plus rare, donc cela est plausible :3

Un petit point de détails doit par contre être changé : vu que la famille maternelle est riche et donc sa mère également, cela fait que Aisley est chez les bourgeois, même si elle a passé le concours.
Ce serait bien par contre qu'elle ne commence pas à apprendre l'usage des armes à six ans et quelque, c'est un peu jeune je trouve (j'avoue, c'est purement subjectif comme point mais cela me perturbe un peu trop XD)

Sinon, tu n'as pas trop développer ses liens avec ses soeurs (le frère étant un bébé bon, y aura pas grand chose à dire) Est-ce qu'elle les voit de temps à autre ? Et qund c'est le cas, est-ce qu'ils sont proches ?

Voilà c'est à peu près tout, pour le reste tout semble correct et suffisamment cohérent, même si c'est une histoire bien particulière XD


Tu as une semaine pour réaliser tes modifications en gras, bisous et n'hésite pas si tu as la moindre question ♥️



Hampton Academy

TAYLOR
Hayley
21/01/2002
chambre : G.01
classe : YEAR 12 - Eco - Maths - Litt - Sc - Socio
club(s) : Danse , Arts Appliqués


elle te cause:
Hayley cause en #ff3300 et pense en italique
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 17/08/2018
Ice Knight
Bonsoir ! Merci HYUN-SHIK Evan, Bae !

J'ai corrigé Hayley, et merci d'avoir passé ma fiche en revue !



Je veux un Lee Enfield...

Hampton Academy

FitzGerald
Aisley
14/01/2005
chambre : G-03.
classe : YEAR 10 - Art - Langue (FR) - Littérature - Chimie - Mathématiques
club(s) : Équitation - Baseball

avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 07/08/2018
Mes yeux sont plus haut
April WithmanMes yeux sont plus haut
Parfait, je pense que tout est bon du coup, tu es donc validée !!!!! **

Tu seras dans la chambre G-03 en compagnie de April Withman !

Voici les liens utiles pour finaliser ton inscription :
Tu peux tout d'abord personnaliser ton profil en choisissant un rang personnalisé, qui s'affichera à côté de ton icône de groupe. Je t'invite à aller créer ton carnet de correspondance par ici, à aller ouvrir ton casier par là. Pour t'inscrire à tes cours et à tes clubs, rendez-vous par ici. Si jamais tu souhaites consulter ton emploi du temps, tu le trouveras en ce lieu. N'hésite pas à regarder toutes les autres annexes (un index est disponible ici) si jamais tu souhaites te renseigner un peu plus sur la Hampton.
Enfin, pour commencer ton aventure, tu peux discuter avec des gens sur le Discord, ou bien tu peux également aller chercher un partenaire RP par ici.



April parle en #cc0099

Hampton Academy

WITHMAN
April
06/01/2003
chambre : B-03.
classe : YEAR 11 - Sc. - Fr. - HG. - Math - Soc. - Ch.
club(s) : Equitation / Musique

Contenu sponsorisé

La date/heure actuelle est Lun 17 Déc - 1:33
Aube des Mondes