Rich Harassment


[EVENT] Chasse aux oeufs géante !

Anonymous
InvitéInvité
A la chasse.... aux ragots !



Il n'est pas très bavard. C'est ennuyeux, j'ai surtout la sensation de parler dans le vide. J'aime pas trop ça alors au lieu de continuer de parler seule, j'ai commencé à ruminer sur le chemin de la bibliothèque. Il fallait que je trouve un moyen de le faire parler le petit. Fallait-il inventer quelque chose au sujet de notre cher Leopold pour réussir à communiquer avec lui ou bien parler du temps qu'il fait pour réussir à le mettre à l'aise ? J'étais un peu perdue, je dois bien l'avouer. Et puis, franchement, il ne m'aidait pas beaucoup à faire de ce moment quelque chose de sympas à raconter à nos amis plus tard. Et dire que je ne croyais pas Nana quand elle me disait que Léonard était mal à l'aise avec les filles. Et bien, maintenant, je comprends enfin de quoi elle parlait.

Arrivé à la bibliothèque, j'aidais Léonard a fouillé entre les livres, un peu partout jusqu'au moment où enfin l'un d'entre eux pointa le bout de son jaune à nos yeux et mon regard s'illumina de plaisir. Notre premier oeuf, j'étais persuadée que cela prendrait plus de temps dans ces lieux mais il faut bien avouer que le plaisir que je tire de cette découverte arrive à me faire oublier la morosité de mon compagnon.

" Parfait Général Delacroix ! " m'exclamai-je alors naturellement avant de poser l'oeuf qu'il montrait dans le panier en osier que l'on avait emmené pour porter nos petites trouvailles. " Il faut continuer les recherches maintenant ! Et si on allait du côté de la cantine ? Je suis certaine que l'on pourra trouver quelque chose là-bas. Et on pourra piquer de quoi grignoter pour avoir suffisamment d'énergie pour continuer !" proposai-je alors tandis que je l'emmenais déjà vers la sortie. J'étais impatiente de trouver d'autres oeufs, à tel point que j'avais complètement zappé la raison pour laquelle je m'étais liée à lui.

©️ 2981 12289 0
Aiji Watanabe
Messages : 197
Date d'inscription : 28/01/2018
Single Sexy Daddy
Aiji WatanabeSingle Sexy Daddy
Aiji & others Overdose de chocolat ! Les jeunes, ramenez moi des oeufs !
Chasse aux oeufs géantes !


Pff, tu t'ennuyais à mourir assis-là ! Il fallait que tu bouges, tu ne pouvais définitivement pas rester et observer simplement. Tu étais même tenté d'aider tes élèves en difficulté à trouver des oeufs. Et puis, il n'était écrit nul part que tu n'avais pas le droit ? Allez, hop ! Tu te redresses après une dernière gorgée de boisson et te voilà remontant tes manches pour choisir dans quelle direction partir. De toute façon, la plupart des élèves était parti dans leur quête alors que d'autres rester simplement là à discuter.

Tu te mis en direction des couloirs de l'établissement avant de repérer un fanfaron chantonnait. Tu te cachais rapidement derrière un meuble pour ne pas qu'il te remarque avant d'écouter attentivement. Tu ne reconnaissais pas du tout l'air qu'il chantait. Intrigué, tu décidais finalement de te montrer et de l'interrompre.

" Hé ! Salut toi ! Alors on chantonne ? Ca t'aide à te concentrer pour trouver les oeufs ?" demandes-tu avec un sourire taquin sur le visage. Tu aimais bien embêter les jeunes, c'était toujours plus sympathique que les professeurs trop sérieux avec qui on s'ennuyait à mourir. Toi-même tu n'avais connu que ça et tu voulais changer cela.





[EVENT] Chasse aux oeufs géante !  - Page 2 3xck


blabla:
Aiji te cause en #336600
Leopold Stern
Messages : 190
Date d'inscription : 28/01/2018
Localisation : Hampton Academy
Misanthrope moderne
Leopold SternMisanthrope moderne

Chasse aux
oeufs de Pâques

et que le meilleur gagne !

Évidemment, elle ne comprenait pas. Leopold ne lui en voulait pas, c'était normal après tout. Il s'agissait d'Anna, et Anna ne pouvait pas comprendre cela. Même si elle savait toute la vérité, elle n'aurait pu comprendre.

Il se contenta de sourire doucement, puis de la suivre. Elle s'était remise à marcher, tête haute, allure fière et voix perchée.
Non, définitivement, elle ne comprenait pas.

Ils descendirent les escaliers d'un pas irrégulier, tantôt lent et précis lorsque c'était Leopold qui menait le duo, tantôt précipité et bravache lorsqu'il s'agissait d'Anna. Leopold faillit manquer une marche, et alors qu'il s'était plaqué au mur pour ne pas tomber, il avait grogné quelques mots à l'intention d'Anna, grognement à mi-chemin entre le rire et l'insulte.

Ils arrivèrent donc devant la porte, qu'Anna poussa sans difficulté, tandis qu'une expression de dégoût traversait son visage, sûrement due au contact entre ses mains parfaitement manucurées et le bois humide. C'est d'ailleurs là le dernier effort qu'elle fit : d'une simple œillade méprisante, elle délégua à Leopold la tâche de leur frayer un chemin à l'intérieur de l'ancien lieu saint.
Lieu saint qu'il avait en partie profané, puisqu'il avait dû foutre un sacré bordel en tentant d'en sortir à l'aveuglette, quelques mois plus tôt. Déjà qu'il n'était pas croyant… si jamais Dieu existait vraiment, Leopold n'était pas tout à fait certain d'être dans ses petits papiers.

D'ailleurs, lorsque le souvenir de cette sombre soirée lui revint, un goût aigre remonta dans la gorge de Leopold, lui coupant le souffle. Et avec ce goût aigre, tous les sentiments, tous les souvenirs qu'il avait enfermé en lui, cette fameuse nuit de novembre.

L'angoisse. Le noir. Le contact avec Léonard. L'errance dans le noir. La course. La confrontation. Les cris. La colère. Et Léonard qui tombait comme mort à ses pieds.
Et le matin.
Et tous les matins qui avaient suivi.

Et là, alors qu'il était avec Anna Dawson, qui ne savait rien de tout ça, qui ne DEVAIT rien savoir de tout ça, la peur remontait. Et si Léonard avait cafté ? Et si Léonard prévoyait de le faire ? Et si il avait par mégarde laissé tomber sa carte d'identité ? Et si Anna reconnaissait l'empreinte de ses chaussures dans la poussière de la chapelle ? Et si… et si…

Il se mit mentalement une gifle. Anna ne savait rien, Anna ne saurait rien. Léonard n'avait aucun intérêt à les balancer tous les deux. Leopold n'avait pas laissé tomber quoi que ce soit dans la chapelle, et encore moins un document permettant de l'identifier, puisqu'il n'en avait pas sur lui ce soir là. Anna ne reconnaîtrait PAS ses empruntes de pas. D'ailleurs, elle ne risquait pas de reconnaître quoi que ce soit vu l'obscurité de la pièce.

Sans faire un seul commentaire, il prit son téléphone, alluma la lampe torche et balaya leur environnement d'un faisceau lumineux assez puissant pour qu'ils puissent tous les deux discerner les obstacles, et les tags de Léonard, que le personnel n'avait pas tout à fait réussi à effacer.

Leopold se mit à déambuler dans la chapelle, tentant d'éviter du mieux qu'il le pouvait les bancs où il s'était violemment heurté quelques mois plus tôt. Rien que d'y repenser, son genou le lançait encore.
Derrière lui, toute proche, il entendait la respiration d'Anna, silencieuse. Il ne savait pas trop comment engager de nouveau la conversation. Il voulait en savoir plus sur elle et Léonard, mais il ne voulait pas qu'elle se cabre comme elle l'avait fait quelques minutes auparavant.
@feat que du beau monde hampton academy, 21/04/2019, 14h50
Awful


HRP:
désolée c'pas ouf mais j'avais envie de répondre (best argument ever tavusa)




Carte d'étudiant:


Hampton Academy

stern
Leopold, Jean, Werner
21/10/2000
chambre : B-01.
classe : YEAR 13 -ÉCO, LITT., H-G, MATHS
club(s) : Baseball.

Léonard De La Croix
Messages : 176
Date d'inscription : 03/02/2018
Age : 16
Gamin têtu et fourbe
Léonard De La CroixGamin têtu et fourbe
" Parfait Général Delacroix ! "

Léonard se rendit compte qu'il venait de lui parler à haute voix, ce qui le fit rougir à toute allure jusqu'à baisser son regard vers le sol. Il se donna des claques mentales pour se donner du courage, mais surtout pour arrêter de se sentir totalement naze à côté d'une fille. Et puis, elle allait croire qu'elle lui faisait de l'effet, alors qu'au final ce n'était pas vraiment ce à quoi elle pensait.
Elle lui prit des mains l'oeuf pour le mettre dans le panier. Il rangea ses mimines dans ses poches pour les protéger d'un autre contact physique.

" Il faut continuer les recherches maintenant ! Et si on allait du côté de la cantine ? Je suis certaine que l'on pourra trouver quelque chose là-bas. Et on pourra piquer de quoi grignoter pour avoir suffisamment d'énergie pour continuer ! "

Léonard haussa un sourcil et balaya la salle de son regard. Il se demanda s'il n'y avait pas d'autres oeufs dans les parages, mais se ravisa. Il n'avait pas envie d'avoir un débat verbal avec elle. Il se sentait encore trop fébrile.
Il se dirigea avec elle donc vers la cantine. Il lui lança un regard, les bras croisés.

" Tu veux commencer par quel endroit ? La cantine des Elites ? "

Il était curieux de voir à quoi ressemblait cette fameuse cantine...




Merci mon Leo ♥️

Ma carte étudiante:
Hampton Academy

de la croix
Léonard, John
15/05/2002
chambre : B-01


classe : YEAR 12 - lang. : fran. - maths - H/G - litt.
club(s) :  équitation




Ancienne signature par Leo, toujours ♥️

Anna Dawson
Messages : 23
Date d'inscription : 30/10/2018
Age : 18
The Queen
Anna DawsonThe Queen
eggs hunt
another excuse to be close to you
Dans l'obscurité, elle arrivait à sentir la présence de Leopold. Celui même qu'elle força à ouvrir la marche et à la protéger, par la même occasion, des potentiels dangers. Peut-être qu'il y avait des araignées... Ou pire ! Des rats...
Elle s'approcha de quelques pas, si bien qu'elle toucha presque le tissus de son haut et qu'elle sentit son parfum à la fois naturel et viril. Enfin, l'idée qu'elle se faisait d'un parfum naturel et viril en tout cas. Tout ce qu'elle sut, c'était qu'il ne refoulait pas la transpiration.

Il prit son smartphone et éclaira faiblement la chapelle. Elle s'éleva de quelques centimètres en se mettant sur la pointe des pieds pour regarder par dessus l'épaule du jeune homme, et observa attentivement l'endroit. Personne ne s'y trouvait, c'était tout ce qu'elle voulait savoir.
Il s'avança dans la pièce, probablement pour s'y habituer et chercher les oeufs. Anna en profita pour refermer derrière eux afin de leur donner un maximum d'intimité. Elle se retourna vivement vers lui, qui avait manifestement décidé, après avoir dit des choses incompréhensibles, de se taire et de conserver un silence à la fois gênant et mal-venu. Anna posa ses mains sur les hanches, prête à jouer de ses charmes.

Elle sortit elle aussi son téléphone de son sac et activa l'option lampe torche. Elle se mit également à fureter dans les coins, silencieuse et pensive. Elle se demandait comment elle pouvait faire un pas vers lui puisqu'il ne daignait pas faire la conversation. Et puis, elle n'avait aucunement envie de plonger sa main dans la poussière, la saleté, les toiles d'araignées, les restes de peintures et de confettis coincés dans les rainures. Tiens ! En voilà un, de sujet de conversation !

« Leooooo ? »

Elle se releva en poussant ses cheveux hors de son visage et fixa Leopold. Elle avait envie de le voir se retourner vers elle, l'air intéressé ou concentré sur la recherche des oeufs. Il n'y avait rien de plus sexy qu'un homme qui était focalisé sur sa tâche.
Elle joua de sa belle voix et lui demanda :

« Tu sais ce qu'il s'est passé ici pour que ce soit à ce point le bordel ? C'est sûr que c'est un groupe de débiles qui se sont occupés de refaire la déco mais quand même, faudrait vraiment être sérieusement atteint pour attaquer un endroit religieux, même "abandonné". »

Elle faisait une pierre deux coups : elle se renseignait sur les ragots, et elle faisait la conversation avec celui qui avait le don de faire palpiter son coeur.





Hampton Academy

Dawson
Anna
25/12/2000
chambre : G-04
classe : YEAR 13 - MATHS - SCI. - SOCIO. - ÉCO.
club(s) : Danse, Musique

Leopold Stern
Messages : 190
Date d'inscription : 28/01/2018
Localisation : Hampton Academy
Misanthrope moderne
Leopold SternMisanthrope moderne

Chasse aux
oeufs de Pâques

et que le meilleur gagne !

Alors qu'il avait presque oublié la présence d'Anna, réellement focalisé sur la chasse aux œufs -ou comment fuir ses pensées dérangeantes-, elle brisa le silence de la chapelle en l'affublant de nouveau de ce détestable surnom. Il ne releva pas tout de suite la tête, assez peu désireux de recroiser son regard… Comment pouvait-il encore la regarder après ce qu'il s'apprêtait à faire  Comment oserait-il, alors qu'il allait la trahir dans quelques heures, quelques minutes ?
Il fit mine d'inspecter sous un banc, puis sous un autre, puis sous un autre, et il revint au premier… Il était ridicule. Il se trouvait en fin de travée, et il paraissait évident que s'il y avait bel et bien un œuf en ce lieu, il ne se trouverait pas sous un minable banc vermoulu.
Il fit donc demi-tour, balança le faisceau lumineux de son téléphone un peu partout, se donnant une excuse pour ne pas regarder en face sa camarade.

Heureusement, ou malheureusement, Anna n'avait pas besoin de ça pour parler, ni pour mettre le doigt là où ça faisait mal, comme d'habitude. Et là où ça faisait mal, c'était la chapelle. Et la fameuse nuit de sa dégradation. Leopold sentit ses doigts se crisper autour de son smartphone, et il fixa Anna d'un regard dénué d'émotion. Ou du moins, il l'espérait. Il espérait vraiment que la seule chose que l'on pouvait lire dans ses yeux à ce moment là était « Non, je ne sais pas qui sont les gens qui ont foutu le bordel ici. Ce n'est pas du tout Léonard De La Croix, mon coloc homo sur qui tu as un crush et qui correspond parfaitement aux critères débile ET sérieusement attaqué. Non non non, je suis sûr et certain que ça n'est pas lui. D'ailleurs, je n'étais même pas là. »
Quoique, c'était vachement long et profond comme regard… Sûrement trop compliqué pour Anna. Il se contenta alors de hausser les épaules en lâchant un soupir d'ignorance, qui lui permit de se libérer de façon éphémère de la pression qu'il ressentait en son for intérieur.

Il se remit en recherche, espérant presque sincèrement trouver un œuf. Il avait envie qu'Anna soit contente de l'avoir choisi comme binôme, même si cela devait être la dernière fois… Non, il ne voulait pas y penser.
Néanmoins, si le châtain eut subitement envie de faire un tour près de l'autel, histoire de voir s'il pourrait y trouver quoi que ce soit -de préférence un œuf ou le cadavre de Julia Glend, voire les deux-, une partie de son cerveau lui rappela que Nana ne supportait pas d'être ignorée.
Tandis qu'il enjambait quelques bancs, coupant droit à travers la chapelle, il grommela quelque chose du genre : « Bah, tu sais, les Modestes doivent s'ennuyer comme des rats morts avec leur couvre-feu ultra-tôt… M'étonnerait pas qu'ils soient derrière tout ç- OH ! »

Il s'accroupit juste en face de l'autel, comme un prêtre aurait pu le faire dans un véritable lieu de culte ; par contre, différemment de ce dernier, il retira de cette action non pas une illumination divine, mais un très bel œuf en chocolat, peint et enrubanné comme dans les films.

Il descendit prestement de l'autel et le donna à Anna, un sourire impersonnel sur les lèvres. Il lui souffla simplement, commençant déjà à se diriger vers la sortie : « Au moins, on aura pas fait le trajet pour rien… Bonne intuition, mademoiselle Dawson. »
@feat que du beau monde hampton academy, 21/04/2019, 14h50
Awful


OEUF TROUVE:
Oeuf 31 : ici ! (premier message)


Dernière édition par Leopold Stern le Dim 13 Jan - 23:36, édité 1 fois



Carte d'étudiant:


Hampton Academy

stern
Leopold, Jean, Werner
21/10/2000
chambre : B-01.
classe : YEAR 13 -ÉCO, LITT., H-G, MATHS
club(s) : Baseball.

Anonymous
InvitéInvité
A la chasse.... aux ragots !



J'étais satisfaite de pouvoir mener un peu la danse en l'emmenant direction les cantines. Le fait d'avoir trouvé un oeuf m'apporter une certaine satisfaction que je ne pouvais me défaire. Le début de la réussite, début d'une victoire et de la claque pour les autres élèves. Finalement, j'avais fait un choix judicieux, j'en étais persuadée. Et tout en marchant un sourire aux lèvres, je ne prêtais plus vraiment d'attention aux bourgeois accroché à ma cheville. De toute façon, il n'avait pas beaucoup de choses intéressantes à raconter semblait-il. Et j'avoue avoir été surprise quand il prit la parole de son propre gré.

Un regard en coin sur le jeune homme et un grand sourire machiavélique s'afficha sur mon visage alors que mes index se touchaient régulièrement, démontrant qu'une idée me trottait dorénavant en tête, mon cerveau fonctionnant à grande vitesse.

" Très bien, je veux bien te montrer l'antre secrète de la cantine des Elites. A une condition !" m'exclamai-je alors, reprenant un air sérieux et balayant d'un regard l'idée même qu'il puisse refuser. La curiosité était un vilain défaut, mais on pouvait toujours s'en servir contre les autres. Entrant dans l'immense salle, je m'arrêtais et le regardais à nouveau.

" Une information croustillante à ton sujet... ou au sujet de Leopold. Au choix, mais c'est la condition pour pénétrer à l'intérieur !"

Je dois bien vous avouer que je ne suis pas peu fière de moi. Celui qui avait inventé l'idée de chantage était un génie, tandis que j'estimais qu'il s'agissait surtout d'un bon procédé. Une information en échange d'une curiosité assouvie, on pouvait dire que chacun était gagnant. J'espérais sincèrement qu'il accepte sans trop rechigner.


©️ 2981 12289 0
Anna Dawson
Messages : 23
Date d'inscription : 30/10/2018
Age : 18
The Queen
Anna DawsonThe Queen
eggs hunt
another excuse to be close to you
Son mutisme l'agaçait. Elle venait de lui poser une question, super intéressante qui plus est, et lui se complaisait dans son silence. Tout ce qui lui répondit était un regard mystérieux. Le genre de regards auxquels elle s'accrochait pour en discerner toutes les vérités et en extirper toutes les informations.
Leo était bizarre. Tout était bizarre. Pourquoi il était bizarre ? Qu'avait-elle dit pour qu'il soit si bizarre ?

Elle siffla entre les dents, prête à asséner un autre coup pour qu'il daigne enfin lui donner une réponse. Mais il la devança.

« Bah, tu sais, les Modestes doivent s'ennuyer comme des rats morts avec leur couvre-feu ultra-tôt… M'étonnerait pas qu'ils soient derrière tout ç- OH ! »

Elle leva un sourcil. C'était tout ? Les Modestes ? Ces rats, que disait-elle... Ces insectes ? C'était la réponse la plus plausible mais la plus décevante. Elle souffla. Il n'y avait vraiment rien à se mettre sous la dent niveau rumeur, ces temps-ci. Elle était désespérée à l'idée de trouver une petite info croustillante, quelque chose qui lui permettrait de rabaisser un de ces maudits Modestes.
Elle balança ses cheveux en arrière. Elle n'avait rien appris, mais elle était avec Leopold. C'était tout ce dont elle avait envie. Elle était à ses côtés, comme elle l'a toujours fait. Elle avait juste à tendre la main pour prendre la sienne. Et c'était tout ce qui comptait.

Elle se calma. Surtout en le voyant sortir un œuf magnifiquement emballé, venant tout droit d'un endroit poussiéreux et sale. Avec une joie non dissimulée, elle se mit à applaudir frénétiquement en noyant Leopold de louanges. Elle s'approcha de lui en sautillant et fixa de ses yeux azurs l'objet de cette chasse. Ils étaient en train de gagner !

«  Au moins, on aura pas fait le trajet pour rien… Bonne intuition, mademoiselle Dawson.
- La seule bonne intuition que j'ai eue, c'est celle de t'avoir comme coéquipier ! Si ça ne tenait qu'à moi, je serai déjà en train de t'embrasser ! »

Ca ne lui prit pas plus de quelques secondes pour le dépasser pour ouvrir la marche et sortir du pire endroit de l'académie. Elle se planta face à l'entrée de ce qu'elle aimait appeler :"le Mausolée" et se mit à réfléchir rapidement. Ils avaient un œuf, avaient pu être ensemble… Où avaient-ils des chances de rester seuls mais aussi de trouver des œufs ?
L'extérieur semblait une bonne option. Tout le monde avait du se ruer à l'intérieur pour y débusquer ces précieuses denrées chocolatées. Elle se retourna vers lui et lui agrippa le bras, comme une petite amie le ferait, et le força à avancer à pas rapides vers les serres. Endroit à la fois romantique et isolé. C'était absolument parfait !

« Un petit tour près des serres, ça te tente ? Je suis certaine que personne n'y sera ! Ces imbéciles doivent être en train de tourner dans les couloirs ! »

Plusieurs minutes s'en suivirent où les deux avancèrent à pas de loups vers leur destination. Anna voulait amorcer une nouvelle conversation, de quoi en apprendre davantage sur lui. Lui qui… Qu'avait-il dit déjà ? Il avait continuer leur dernière dispute sur… Oh.

« D'ailleurs, si tu veux tant savoir que ça ce que je pense de Léonard, il va falloir me révéler quelque chose de croustillant ! C'est du donnant donnant, Leoooo ! »

Elle se retourna vers lui, les yeux pétillants de vie et un sourire éclatant. Pourquoi tenait-il tant à savoir ce qu'elle pensait de son blondinet de colocataire ? Ce qui était sûr, c'est qu'il avait de sacrés beaux yeux verts. Mais il n'avait pas ce que Leopold avait...





Hampton Academy

Dawson
Anna
25/12/2000
chambre : G-04
classe : YEAR 13 - MATHS - SCI. - SOCIO. - ÉCO.
club(s) : Danse, Musique

Léonard De La Croix
Messages : 176
Date d'inscription : 03/02/2018
Age : 16
Gamin têtu et fourbe
Léonard De La CroixGamin têtu et fourbe
Léonard resta sur ses gardes, surtout en voyant à quel point elle était sûre d'elle... Mais aussi... Qui jouait avec ses doigts de cette façon ? Elle avait l'air d'une parfaite méchante venant tout droit d'un film américain, surtout avec ce sourire carnassier. Avait-elle prévu de le dévorer tout cru ? Savait-elle à quel point elle était inquiétante ? Surtout pour un garçon aussi apeuré par la gente féminine.
Elle ouvrit la bouche, parée à lui asséner plusieurs coups avec des mots :

" Très bien, je veux bien te montrer l'antre secrète de la cantine des Elites. A une condition !"

Oh non, pensa-t-il immédiatement. Il n'avait pas envie de répondre à cette condition. Il savait qu'il devrait donner de sa personne. Que ce soit physique ou verbal, il savait qu'il devrait faire quelque chose... Il refusait d'être le toutou ou l'esclave d'une Élite. Malheureusement... Il n'avait pas trop le choix, sa laisse était la corde qui reliait leurs deux pieds. Et il ne pouvait pas nier qu'elle était celle qui menait la danse jusqu'ici.
Il était déjà son toutou.
Fais chier.

Il soupira. Prêt à entendre cette fabuleuse et merveilleuse condition.

" Une information croustillante à ton sujet... ou au sujet de Leopold. Au choix, mais c'est la condition pour pénétrer à l'intérieur !"

Mais sérieux, elle croit que je détiens vraiment des infos de valeur sur Leopold ? C'est mon coloc ! C'est pas comme si j'étais son meilleur pote ou quoi ! A la limite, sur Andrew, je peux. Sur moi aussi d'ailleurs.
Mais en y réfléchissant, j'ai des infos croustillantes au sujet de Leo... Déjà, il ne tient vraiment pas l'alcool. Ensuite, il est homophobe. Il a aussi une relation très particulière avec son père qui l'obligeait à boire... Il était aussi très complexe. Il se cachait derrière un masque de bonne circonstance. Il était faussement ami avec Anna Dawson - enfin, vu son changement de réaction de la dernière fois, il supposait que c'était le cas. Mais surtout, surtout : Leopold était seul. Léonard n'avait pas encore tout saisi de lui, et c'était sûrement normal. Cependant, il était certain de la solitude et la détresse de son colocataire.
Il inspira :

" Je dois vendre mon âme au Diable en fait ? Désolé, je préfère conserver mon honneur."

Léonard esquiva le regard de la blonde et se concentra sur la cantine accessible à tous. Il se mordilla la lèvre inférieure, se demandant comment elle allait réagir à ça.
Il tira un peu sur la corde pour la faire venir avec lui :

" Je peux me contenter du menu fretin. Tant pis pour la cantine des Élites, je survivrai sans la voir. "




Merci mon Leo ♥️

Ma carte étudiante:
Hampton Academy

de la croix
Léonard, John
15/05/2002
chambre : B-01


classe : YEAR 12 - lang. : fran. - maths - H/G - litt.
club(s) :  équitation




Ancienne signature par Leo, toujours ♥️

Viktor Franic
Messages : 47
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 16
Localisation : Hampton Academy
Zoologue narquois
Viktor FranicZoologue narquois
justify]Quelle fut la surprise de Viktor lorsqu'il entendit la voix d'un espiègle individu, certainement un adulte, qui lui demandait ce qu'il fichait à chantonner dans les couloirs, le tout en lui demandant si cela l'aidait à chercher des œufs. Surprit mais reprenant son calme habituelle avec une rapidité exemplaire, il se tourna vers l'individu, impassible.


C'était un des profs de l'académie, un certain "Aiji Watanabe", dont il avait entendu parler. Il avait aussi ouï-dire que son passe-temps favori était la chasse aux élèves dans l'optique de les taquiner très sévèrement. C'est donc tout naturel que Viktor, ayant trouvé un nouveau spécimen à étudier, répondit avec sa nonchalance habituelle sur ces mots:

"Des œufs ? Je n'en vois pas tellement l'intérêt: j'apprécie le calme plat de la solitude que j'apprécie rompre avec des chants de ma patrie natale. Mais malheureusement, ça a visiblement la fâcheuse manie de ramener du monde, précisément des personnes adultes à l'expression jovial à souhait." le tout avec son expression narquoise habituelle. Allait-il s'attirer des ennuis ? Qui sait….[/justify]



"La vie.....c'est bien"
-Vlad Vladimirovitch Vladorov, philosophe français.

Hampton Academy

nom de famille
FRANIC
09/05/2002
chambre : B05.
classe : YEAR 12 - Histoire/Geographie - Sociologie - Economie - Langues
club(s) : Echecs

Contenu sponsorisé

La date/heure actuelle est Jeu 18 Avr - 19:03
[EVENT] Chasse aux oeufs géante !  - Page 2 Bouton11[EVENT] Chasse aux oeufs géante !  - Page 2 88-3110Aube des Mondes