Rich Harassment


avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 28/01/2018
Single Sexy Daddy
Aiji WatanabeSingle Sexy Daddy


Aiji Watanabe

Informations générales


Nom : Watanabe
Prénom : Aiji
Âge : 31 ans
Date de naissance : 02.02.1987
Date d'arrivée à Hampton Academy : Septembre 2013
Nationalité : Anglaise
Métier : Professeur de Littérature et de Théâtre (club)
Taille : 1m86
Poids : 70 kg
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Avatar : Kaburagi Kotetsu – Tigger & Bunny


Physique & Caractère


Aiji, t’es un mec chelou, mais étrangement beau. Oui, du haut de ton mètre quatre-vingt sept, on peut dire que tu es vraiment attirant comme homme. Il faut dire qu’entre les chemises qui te mettent en valeur et le sport quotidien que tu réalises pour te tenir en forme, ton corps est sacrément bien foutu. Abdos, tout ça ! On peut donc dire que tu as de quoi attirer le regard. Et puis, ta petite barbichette te donne un côté viril plutôt intéressant. Bref, si tu voulais une femme, tu en trouverais une facilement.

Sauf qu’évidemment, tu es amoureux d’une nana depuis le lycée. Et donc, les autres femmes, elles ne t’intéressent pas. Pour être fidèle, ça, tu l’es ! Et loufoque aussi ! Très loufoque. On peut se le dire ! Comme prof, certains trouvent que tu es génial, d’autres trop étrange et se demandent même comment tu as fait pour être professeur ! Et encore plus depuis que tu as appris à tes anciens élèves que tu allais bosser au sein de la Hampton Academy ! Sans compter que ta façon de donner cours… vraiment, tu te rappelles de la fois où tu leur as demandé de se déguiser dans l’autre sexe pour mieux comprendre les autres ? Vraiment, les parents avaient été tellement choqué que tu avais fini au bureau de direction !
Et puis, tu considères tes élèves presque comme des amis, alors, ça aussi c’est bizarre. Tu les salues, tu les appelles par leur prénom et fait un dab avec eux de temps en temps parce que : IT’S FUN ! Oui, tu es vraiment chelou comme professeur ! Mais bon, ta méthode a déjà fait ses preuves non ?

Mais parlons de toi aussi en dehors de la vie au sein de l’école. Tu es, pour tes amis, quelqu’un de loyal. Ils peuvent compter sur toi à n’importe quel moment et tu ferais tout pour eux. D’ailleurs, la preuve, tu élèves le fils de ta meilleure amie. Bon, d’accord, c’est aussi le tien. Mais bon, vous n’êtes pas mariés et il est le fruit d’une seule soirée entre vous alors tu aurais pu dire non. Mais vu que tu aimes Lyanna et que ton petit garçon, tu l’adores, on peut clairement dire que ça ne te gêne pas. Au contraire, tu es un vrai papa poule avec, incapable de l’engueuler ou de lui tenir tête. Il te fait tourner en bourrique parfois, mais tu l’aimes tellement que ce n’est pas grave. Tu es même prêt à sacrifié ta vie sociale pour lui et de l’emmener partout où il le désire tant qu’il est heureux !

Mais si tu te résumais à ça, ce serait peu n’est-ce pas ? Alors… il faut le dire non ? Que tu es un fan inconditionnel de la BD, que tu vas à toutes les conventions du pays et que ta bibliothèque, outre les livres de théâtres, est remplie de BD ? Ha ben oui, et tu pourrais en parler des heures évidemment. Mais tout le monde n’est pas au courant, et cela vaut mieux pour toi. Déjà que tu n’es pas très crédible face à tes élèves, imagine s’ils savaient que tu aimes la BD ? Enfin bon, on ne peut pas trop t’en vouloir après tout… t’es un gosse dans l’âme dans le fond et on ne pourra rien y changer n’est-ce pas ?

On m'a soufflé dans l'oreillette que t'es quasi parfait. LA BLAGUE ! Les pauvres, ils ne se sont pas encore rendus compte que t'es un cancre et que tu sais pas tenir ta langue. Il parait que c'est une qualité, d'être franc, mais toi... tu utilises ta franchise tellement mal que ça en devient vite méchant, sans que tu ne le désires dans le fond. Et puis, t'es un immature, rappelons-le. Et capricieux. Mais ça, c'était ton secret non ? Si tu n'as pas ce que tu veux, tu pourrais presque faire comme les enfants et te jeter par terre en tapant du poing sur le sol. Oui, tu n'aimes pas qu'on te dise non, ça te dérange et tu en viendrais presque à forcer la personne pour qu'elle fasse ce que tu désires. Sale môme.



Histoire



Aiji, tu es né ici même au cœur de Londres, d’un père japonais et d’une mère anglaise. Comment expliquait cela ? C’est simple, ton père était ambassadeur du Japon ici. Il a rencontré rapidement ta chère maman, et quelques années plus tard, tu as vu le jour. Ta mère, elle, s’était une femme née d’une bonne famille, cardio-chirurgienne. En tout cas, tu es né dans une bonne famille et ton enfance fut relativement heureuse. Certes, tes parents étaient pas mal occupés, mais ils te donnaient autant d’amour que possible et essayaient de trouver régulièrement du temps.

Et on peut dire que ton enfance, tu l’aimais bien : petit clown de ta classe, tu rigolais et faisais rire tout le monde, y compris les professeurs. Enfin bon, ces derniers avaient bon rire, ils n’avaient pas le choix de te sanctionner quand tu allais trop lon. Mais ça ne te dérangeait pas plus que ça. Tu étais du genre populaire dès l’école primaire, tes camarades s’amusant avec toi. Et ce fut pareil au niveau du collège et du lycée. D’ailleurs, tes années, tu les as passé au sein de la Hampton Academy. Oui oui, là où tu bosses maintenant. Et là-bas, tu frolais toujours la note moyenne, du genre à plus t’amuser que d’étudier. Ce qui te valait à l’époque des regards étranges de la part des délégués des différentes classes. Il faut dire que tu aimais bien te faire remarquer et l’air de rien, c’est toujours le cas !

D’ailleurs, c’est durant ta Yeat 11 que tu as rencontré la douce et merveilleuse Lyanna Walsh. Cette rouquine splendide qui a fait chavirer ton cœur dès le départ mais qui n’est devenue que ta meilleure amie avec le temps, même si tu lui voues toujours autant d’amour à l’heure actuelle. Et avec elle, tu as aussi rencontré Jerry Anderson, un gentil binoclard que tu appréciais beaucoup et à vous trois… vous en faisiez des bêtises que ce soit au sein du lycée ou à l’extérieur. Et plus tu apprenais à connaitre Lyanna, plus tu l’aimais, sans jamais oser le lui dire. Un peu triste je trouve, mais tu as pris ta décision non ? Je me rappelle, tu avais dit à Jerry qui si tu n’en parlais pas à Lyanna, c’est parce que tu craignais que tout change. Et le changement, avoue-le, ça te fait peur hein ?

Enfin bon, le lycée passa et tous les trois vous avaient décidé d’aller au sein de la même université, toujours à Hampton. Parce que, finalement, vous ne connaissiez que ça et vous adoriez votre vie à trois au sein de celle-ci. Et un jour, Lyanna rencontra Arold. Arold, le charmant blond qui paraissait si gentil, qui prit soin au début de ta chère Lyanna. Tu l’avais accepté dans le groupe, et vu qu’il prenait soin de ta chère et tendre, tu ne voulais pas t’interposer.

Et finalement, le temps joua un peu en votre défaveur. 24 ans : ta chère et tendre, un an plus jeune que toi, s’installa avec le beau Arold. Toi, au fond, tu avais toujours espéré plus et le fait que tu t’étais tu tout ce temps commençait doucement à te faire souffrir. Alors, de toi-même, tu te décidas à t’éloigner d’elle. Mais… mais ! A peine quelques mois plus tard, tu appris la terrible nouvelle : ta Lyanna … son merveilleux amoureux, il la frappait. Et ça, tu n’appréciais pas. Surtout quand tu l’as appris par Jerry plutôt qu'elle. Tu aurais aimé qu’elle t’en parle elle-même d’ailleurs. Alors, tu t’es décidé à l’en sortir de là !

C’est ainsi que, quelques jours plus tard, tu débarques chez elle avec des valises. Tu ne laisses pas Arold parlait, ton regard lui faisant savoir que tu étais au courant de tout. Elie ne se fit pas prier, elle te suivit. Mais elle était brisée dans le fond, tu le voyais. Et ce soir-là, elle te récompensa de ton acte de bravoure. Elle s’offrit à toi, même si tu fus réticent au début. Tu ne savais pas lui résister après tout, tes sentiments étaient bien trop forts pour toi. Cette nuit-là, tout fut comme tu l’avais espéré depuis des années. Bon, évidemment, si elle s’était jetée sur toi, c’était parce qu’elle avait besoin de réconfort. Et c’est ce qu’elle t’annonça le lendemain, mais sur le coup… tu étais l’homme le plus heureux du monde.

Et ton conte de fée prit fin le lendemain, quand elle retourna chez ses parents et te demandant de ne plus la joindre. Tu respectais, avec une profonde déception, sa décision. Ce que tu ne savais pas, c’est que… 9 mois plus tard, en janvier 2012, elle débarqua à ta porte et mit entre tes bras Scotty, t’annonçant que tu étais son père. Elle se cachait toujours de son ex, et craignait ne pas être capable de prendre soin de lui seule. Elle resta à vos côtés quelques mois, mais lorsque le petit commença à ne plus avoir besoin d’être allaité, elle partit, les laissant seul tous les deux. Il faut dire qu’Aiji avait bien remarqué que la demoiselle était dépressive, et ne vivait plus vraiment. Un pâle reflet de ce qu’elle avait été.

Heureusement pour le petit, il n’avait pas vraiment eu le temps de s’attacher à sa maman, alors il ne vécut pas trop mal son départ. Enfin, jusque ses 3 ans, âge où il commença à entrer à l’école et découvrit que les autres enfants avaient une maman et pas lui. Ce fut le début d’une petite crise et il fut infernal. A l’école, il mordait, cassait les jouets et embêtait beaucoup ses camarades. Et quand Aiji voulut comprendre ce qu’il arrivait à son fils, ce sont les professeurs de ce dernier qui lui fit comprendre que le petit avait sans doute remarqué qu’il lui manquait quelque chose d’essentiel.

Ainsi, le jeune homme décida de prendre les choses en main, contactant Lyanna et ses parents. Ces derniers acceptèrent finalement un arrangement, le petit pouvant passer un week-end sur deux chez sa mère qui commençait doucement à aller mieux et reprendre du poil de la bête. Et cette décision eut un bon effet sur son fils, qui avait maintenant une vraie maman et ce dernier se calma assez rapidement. Il ne mordait plus, mais rigolait avec ses camarades quand ceux-ci ne lui piquaient pas ses jouets évidemment ! Puis il continua de grandir sous les ailes de son cher papa qui faisait tout pour prendre le plus grand soin de lui. Dans leur grand studio au sein de la Hampton Academy, où travaille Aiji, il a même sa propre chambre où des tonnes de jeux l’attendent ainsi que des petits livres que son papa chéri lui lit chaque soir. Son fils était relativement apprécié au sein de l’école, que ce soit par le nouveau jeune directeur ou bien les collègues du professeur de théâtre.

Aujourd’hui, son fils adoré est âgé de six ans et voit régulièrement sa maman, même si Aiji lui reste à distance de cette dernière. Et, même s’il en est toujours amoureux, dans le fond, il espère rencontrer quelqu’un d’autre avec qui fondait une famille où son fils aura une seconde maman présente à chaque instant de sa vie.  



Vous et le forum

Surnom et âge : Vador Aiji, 23 ans
Comment avez-vous connu le forum ? Je fais partie de ses créateurs !
Un petit commentaire ? J’aime tout le monde !
avatar
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2018
Localisation : Hampton Academy
Misanthrope moderne
Leopold SternMisanthrope moderne
Bruh, personne n'avait souhaité la bienvenue au best prof de théâtre/littérature EVER ;-;

Alors je le fais, et dansons la danse du GRAS 8DDD





Carte d'étudiant:


Hampton Academy

stern
Leopold, Jean, Werner
21/10/2000
chambre : B-01.
classe : YEAR 13 -ÉCO, LITT., H-G, MATHS
club(s) : Baseball.

avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 28/01/2018
Single Sexy Daddy
Aiji WatanabeSingle Sexy Daddy
Ouais, t'as vu ? :O

Je danse avec toi o/ *Dandine sa graisse*





blabla:
Aiji te cause en #336600
Contenu sponsorisé

La date/heure actuelle est Mer 19 Déc - 15:00
Aube des Mondes