Rich Harassment


avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 03/02/2018
Age : 16
Gamin têtu et fourbe
Léonard De La CroixGamin têtu et fourbe


De La Croix Léonard

Informations générales


Nom : De La Croix
Prénom : Léonard
Âge : 16 ans
Date de naissance : 12/05/2002
Date d'arrivée à Hampton Academy : Rentrée 2016
Nationalité : Franco-Américain
Origine(s) : Anglais
Classe : Year 12
Groupe : Bourgeois
Taille : 1m78
Poids : 64kg
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Avatar : Adrien Agreste/Chat Noir - Miraculous Lady Bug


Physique & Caractère


Léonard est le genre de garçon que l'on trouve attirant sans trop comprendre pourquoi ni comment. Et pourtant, ce n'est pas très difficile de mettre quelques mots sur le physique du jeune homme.
Ses cheveux en bataille semblent toujours flotter au vent, même lorsqu'il se trouve à l'intérieur. Soyeux, doux, brillants, ce blond accède à beaucoup de qualités jusqu'à trois jours où un shampoing est obligatoire. De plus, il est impossible de voir ses oreilles, ses cheveux les recouvrant pudiquement.
Ses yeux sont d'un vert rare, aussi clairs que puissants. Ils semblent toujours pétillants de vie, exprimant toujours ses émotions et sentiments qu'il tente pourtant de cacher tant bien que mal.
Son visage est harmonieux et offre un charme inégalé. Des joues encore un peu rondes, signe qu'il n'est pas encore un adulte, et qu'il gonfle lorsqu'il est embarrassé ou stressé. Sa peau est lisse, sans imperfections, et pourtant elle rougit si vite lorsqu'une fille ose l'approcher ou lui parler.
Quant à son corps, rien de bien folichon. Il n'est pas très sportif, n'est pas très grand et assez maigrichon. Il fait du sport lorsque c'est nécessaire (soit, pendant les cours) et encore. Pourtant, cela ne l'empêche pas de manger sainement sans se priver de sucreries et goûters.

Léonard... Est assez simple, dans le fond. Les filles le gênent et l'intimident, les garçons l'amusent et le rendent plus aventurier. Il ne sait pas pourquoi les filles viennent le voir puisqu'il n'arrive même pas à les regarder en face. Alors, la plupart du temps, il baragouine une phrase en essayant d'être le plus détendu possible (enfin en apparence) puis part en lui faisant un signe de la main. Il lui est quasi impossible de s'entendre avec l'une d'elle.
Et pourtant, sous ce garçon timide avec les demoiselles se cache un vrai farceur. Il relève toute sorte de défi sans sourciller ni même se demander si c'est bien raisonnable. Un vrai aventurier au sang-froid.
Une autre facette de ce garçon : il déteste en révéler trop sur lui. Ses secrets sont ses secrets. Impossible de connaître ses hontes sans le passer sous torture.  De même : il déteste les mensonges. Osez ne serait-ce que lui mentir sur le plat de la cantine qu'il ne vous parlera plus de la journée.
Il n'est pas particulièrement intelligent, mais il travaille suffisamment pour obtenir de bonnes notes.



Histoire


Tout commença avec deux êtres humains qui s'aimaient et qui se sont rencontrés à Chicago lors de leurs études respectives. L'homme était français, la femme était anglaise.
Il ne fallut que peu de temps pour qu'ils se marient après l'obtention de leur diplôme. Puis, deux ans plus tard, un petit garçon blondinet au doux nom français "Léonard" naquit de ces deux êtres humains. Au début, rien ne présageait que c'était un enfant turbulent. Il ne pleurait pas beaucoup, il découvrait le monde dans le silence avec des yeux remplis de merveilles et mangeait tout ce qu'on lui présentait.

Les débuts de cet enfant farceur se firent à ses deux ans. Il commençait à grimper hors de son berceau ou de son lit pour mieux apprécier le sol. Il n'était pas rare que ses parents le couchaient dans son berceau pour le retrouver le lendemain matin sur le sol, aux côtés de toutes ses peluches. Ils trouvèrent ça plus adorable qu'énervant, alors ils le laissèrent faire.
Ils lui demandèrent juste de le faire quand ses parents étaient là, au cas où il se ferait mal. Ce qu'il accepta sans broncher.
Puis, vint à la maternelle ses premiers contacts avec les filles. La plupart des garçons les taquinaient ou faisaient semblant d'en être dégoûtés, mais ce n'était pas le cas de Léonard. Il les repoussait toujours par timidité, ne sachant pas comment parler à ces créatures du sexe opposé. La plupart du temps, il les fuyait comme la peste en faisant semblant qu'elles le dégoûtaient, sans pour autant que ce soit le cas.

En primaire, il avait déménagé en France, forcé de quitter ses amis de maternelle et d'apprendre une nouvelle langue dont il connaissait les bases grâce à son paternel. Son père avait trouvé un travail mieux payé et plus confortable que celui de Chicago, et sa mère en profita pour se dégoter un petit job dans la métropole.
Il se fit rapidement des amis (garçons, entendons-nous bien) et les filles ne cessaient de venir lui parler. Quelques fois, il reçut des déclarations de filles avec qui il n'avait jamais parlé, et se contenait de bégayer une vague réponse négative, en s'excusant platement. Il se faisait charrier à cause de ça auprès de ses amis, auprès desquels il se contentait de rire à gorge déployée.
Et la primaire fut aussi les débuts de ses premiers soucis. Il se trouva un don dans le n'importe quoi, à commencer par faire voler les sacs des autres après une vague idée lancée par un ami, à coller des boules de PQ mouillées au plafond après qu'on lui ait dit "T'es même pas cap", et à danser en pleine classe parce que ses camarades avaient lancé le défi. Léonard s'était alors enfin trouvé. Il adorait réaliser des gages que les autres ne voulaient pas faire. Il s'était déjà retrouvé dans une situation où il avait le slip d'un camarade dans une main et de la terre dans la bouche.
Or, à cause de toute cette agitation, ses notes devinrent le cadet de ses soucis, ce qui ne fut pas le cas de ses parents. Après avoir été convoqué une énième fois, Léonard se prit le plus gros savon de sa vie, avec en prime une interdiction de continuer ces défis ridicules. Il n'avait pas à faire de telles bassesses pour se sentir supérieur et aimé. Il se souvient encore du visage rougi par la colère de son père et de la voix criarde de sa mère. Ça l'avait grandement calmé, au plus grand malheur de ses camarades...

Au collège, un nouveau déménagement se profila. Le père voulait tenir sa promesse envers sa mère, qui était de retourner en Angleterre, son pays natal. Léonard les bouda un peu de devoir encore une fois partir et quitter tout ce qu'il connaissait, mais ça ne dura pas longtemps. Pouvoir parler à nouveau sa langue maternelle était un vrai plaisir. En revanche, l'accent le dérangea. Aussi bien le sien que celui des autres. Alors il s'efforça à apprendre cet accent si particulier.
Ce fut lors de sa "quatrième" anglaise qu'il rencontra Andrew, son meilleur ami. Ensemble, ils s'autorisaient les quatre cents coups, qui manquaient à Léonard. Il s'était toujours efforcé d'être sage pour ses parents, mais faire des conneries lui manquaient.
Ils avaient tout fait : déclencher une bataille de nourriture à la cantine, baisser le pantalon d'un de leur ennemi, courir en caleçon dans la cour pendant le cours de sport, se mettre sur les tables pendant les Mathématiques et imiter les singes. Tout était un prétexte pour faire n'importe quoi.
Lorsque ses parents furent convoqués (encore), ce fut la fois de trop pour la seconde fois. Ils l'avaient réprimandé comme ils ne l'avaient jamais fait, même lors de la première fois. Ils lui interdisaient de continuer sous peine d'être constamment surveillé et de ne plus voir Andrew. Ses notes devaient remonter, et son comportement devait changer. Léonard ne se fit pas prier deux fois, il fit ce que ses parents voulaient. Jusqu'à arriver à la Hampton Academy.

Avec Andrew qui avait réussi à obtenir une bourse, ils se disaient que c'était le bon moment pour recommencer à faire n'importe quoi... Mais de manière plus intelligente. Etre aussi discrets qu'un espion et aussi malins qu'un enquêteur de police...

Voilà deux ans qu'il est inscrit dans cette école prestigieuse, à faire plus ou moins n'importe quoi, aussi discret qu'il puisse être. Il faillit toucher l'Elite sans vraiment l'atteindre, restant toujours dans les bourgeois malgré les salaires confortables de ses parents.



Vous et le forum

Surnom et âge : Adèlys ou Hyacinthe/18 ans
Comment avez-vous connu le forum ? Je suis la fondatrice !  Mais sans les trois autres zigottos, je n'y serais pas arrivée x) (Puis j'ai juste aidé au codage en fait XD)
Un petit commentaire ? BISOUILLES LES PETITS LOUPS ! ET COOKIES POUR TOUT LE MONDE !


Dernière édition par Léonard De La Croix le Mer 14 Fév - 0:25, édité 8 fois
avatar
InvitéInvité
Coucou mon Bésst@@h ~ ♥️♥️♥️
Il nous manquait notre fragile !




Un pastèque est passée par là:
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 28/01/2018
Single Sexy Daddy
Aiji WatanabeSingle Sexy Daddy
Haaaan, un élève à martyriser en cours de théâtre s'il le suit !!
Je me vois déjà le mettre en duo avec une belle donzelle 8D
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 03/02/2018
Age : 16
Gamin têtu et fourbe
Léonard De La CroixGamin têtu et fourbe
Léo ? Faire des cours de théâtre ? Lol, il ferait tellement le dawa XD

Soso ♥️ Fais gaffe parce qu'elle pourrait se prendre dans la figure ses quatre vérités èé




Merci mon Leo ♥️

Ma carte étudiante:
Hampton Academy

de la croix
Léonard, John
15/05/2002
chambre : B-01


classe : YEAR 12 - lang. : fran. - maths - H/G - litt.
club(s) :  équitation




Ancienne signature par Leo, toujours ♥️

avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 03/02/2018
Age : 16
Gamin têtu et fourbe
Léonard De La CroixGamin têtu et fourbe
MAJ de l'histoire (surtout de la période primaire).
Fautes et tournures de phrase corrigées ♥️




Merci mon Leo ♥️

Ma carte étudiante:
Hampton Academy

de la croix
Léonard, John
15/05/2002
chambre : B-01


classe : YEAR 12 - lang. : fran. - maths - H/G - litt.
club(s) :  équitation




Ancienne signature par Leo, toujours ♥️

Contenu sponsorisé

La date/heure actuelle est Mer 19 Déc - 14:48
Aube des Mondes